Les travaux du jardin de fin d’été

Après le 15  août, le potager commence à se vider. L’été n’est pas terminé, il y a encore des semis et des repiquages à prévoir et surtout empêcher les « mauvaises herbes » de se développer.

Les haricots de la saint Didier sont au congélateur ou dans les bocaux, les pommes de terre au cellier et les tomates (sans le mildiou) rougissent à ne pas savoir quoi en faire. Les feuilles des courges, concombres, melons blanchissent sous l’effet de l’oïdium (le champignon des cucurbitacées qui se développe par temps sec lorsque les nuits sont fraiches et que les journées sont encore chaudes). Les racines des betteraves rouges, navets ‘Boule d’or’, panais, radis noirs et de Chine grossissent sous l’effet des dernières des dernières pluies. Les carottes de toutes les couleurs gonflent sans éclater.
Biner et sarcler entre les rangs
On entend de plus en plus des personnes bien intentionnées (qui ne jardinent pas nécessairement) critiquées les jardiniers qui désherbent. Sous prétexte que toutes les herbes sont bonnes et qu’elles ont un droit d’existence. Cette thèse est très louable et j’en suis convaincu. Seulement, il y a aussi l’art et la manière de désherber. Sans pour autant utiliser des herbicides chimiques, on peut retirer les « mauvaises herbes du moment » à l’aide d’une binette, une sarclette, une houe ou plus simplement avec  ses deux mains. Si vous n’y prenez pas garde, le potager ainsi que les massifs de fleurs disparaissent sous une couverture de mercuriale, capselle bourse-à-pasteur, fumeterre, séneçon commun, mouron, euphorbe réveil matin… Des herbes annuelles qui disparaissent sous l’effet du gel (en apparence).  Seulement, elles nous réservent de belles surprises au printemps prochain car les graines passent l’hiver et lèvent dès que la terre se réchauffe   et envahissent les nouveaux semis. Mieux vaut passer un peu de temps maintenant pour être tranquille ou presque au printemps prochain.


Moins d’herbe avec le faux semis
Le faux semis consiste à favoriser la levée des mauvaises graines en préparant la terre comme un vrai semis. Dès que les mauvaises herbes dites «indésirables » commencent à se développer, griffez ou sarclez la surface du sol. Les jeunes plantules sont détruites au bout de quelques heures au soleil. Le lendemain, semez  normalement vos graines désirables.

 

A faire maintenant

À la maison. Arrosez  à l'engrais une fois par semaine en respectant la dose prescrite sur l'emballage ou diminuez la mesure par quatre que vous apportez à chaque arrosage sans risque de brûler les racines. 

Sur le balcon. Après un grand nettoyage des jardinières arrosez copieusement à l'eau claire (sans engrais). Attendez une journée pour apporter de l'engrais.

 

 Le gazon. S'il faisait triste mine pendant la sécheresse, il repousse comme au printemps. Profitez-en pour ressemer les zones qui ne repartent pas.  C'est le bon moment aussi pour semer les nouvelles pelouses.

Au potager. Repiquez les chicorées scaroles et frisées, choux de Milan et frisés. Semez le cerfeuil, choux cabus, épinards, laitues à couper, mâches, radis de chine, engrais verts (moutarde, phacélie…)

Arbres fruitiers. Ramassez les fruits afin que les maladies et insectes ne puissent pas se propager la saison prochaine.

 

----------------------------------------------

Multiplier les lavandes après la floraison

  • 1 - Après avoir coupé les fleurs fanées, prélevez des rameaux de 15 à 20 cm.
  • 2 - Remplissez un pot de 10 cm de diamètre avec du terreau semis et boutures.
  • 3 - Retirez les feuilles situées à la base de la tige car elles risquent de faire pourrir la bouture.
  • 4 - Piquez 3 boutures au centre du pot.
  • 5 - Couvrez hermétiquement les boutures avec une bouteille en plastique et versez l’eau dans la soucoupe pour que le terreau s’humidifie  par capillarité.

Et après… Maintenez les boutures de lavandes légèrement humides puis retirez la bouteille lorsque les boutures poussent. C’est-à-dire lorsqu’elles s’enracinent.


----------------------------------------------

 

Questions

Clématite grillée
Je possède une clématite depuis 3 ans qui cette année a fané subitement comme si elle avait pris un coup de désherbant. S'agit-il d'une maladie ? Que faire ?


L'apoplexie est un champignon qui bouche les vaisseaux de la clématite empêchant la sève de circuler. Cette maladie cryptogamique survient suite à un excès de chaleur associé à une forte humidité (arrosage copieux). La clématite est capable de repartir plusieurs semaines plus tard, voire l'année suivante. En attendant, coupez la partie sèche à 20 cm du sol et maintenez-la au régime sec. Retirez avec délicatesse la terre sur une vingtaine de centimètres autour du pied sans toucher aux racines que vous remplacez par de la bonne terre de jardin mélangée avec du sable et du compost. Les clématites apprécient un sol profond, frais et riche en humus. La tête doit être au soleil et la partie basse à l'ombre cachée par une tuile campée au pied.

Fleur de cire
Quel est le nom de cette plante qui est en fleur cette année pour la première fois depuis 40 ans


Il s'agit de l'Hoya bella ou fleur de cire, fleur de porcelaine. Cette plante vivace, très rustique à l'intérieur est capable de vivre plus de 40 ans (et pour preuve ! ). Elle est originaire des forêts tropicales d'Inde. Ses fleurs si elles sont encore présentes sont très parfumées. Cette plante par ses origines apprécie un milieu humide et chaud à une expostion mi-ombre, pas de soleil direct sur les feuilles car elles auraient tendance à brûler. Si vous ne l'avez jamais fait, elle apprécie une petite sortie dehors pour se faire arroser à l'eau de pluie.


 

----------------------------------------------

 

Questions

Orchidée parasitée

J'ai une orchidée qui me fait comme des gouttes d'eau sur ses feuilles qui collent. On me conseille de les séparer des autres fleurs car elles pourraient avoir le même problème. Que faire ?

La cochenille farineuse forme de petites masses cotonneuses (mousse blanche). Commencez par écarter les orchidées infestées pour éviter la propagation des insectes sur les autres plantes. Appliquez sur toutes les cochenilles un coton tige imbibé d’alcool à brûler. Puis badigeonnez la plante avec un pinceau trempé dans une solution composée d’1 cuillère à café d’huile de cuisine + 1 cuillère à soupe de savon noire pour 1 litre d’eau. Il existe du savon noir prêt à l’emploi. Renouvelez le traitement 10 jours plus tard.

Fourmis volantes
Dans ma pelouse, depuis quelques années je constate des milliers de petites guêpes et abeilles qui volent à ras de terre et font de petits tas comme des fourmilières. Ma pelouse est déformée et ne pousse plus durant l'été car ces bêtes apparaissent fin août. Que faire pour s'en débarrasser ?


D'après votre description, il s'agirait d'un essaimage de fourmis qui possèdent des ailes au moment de leurs reproductions. Ce phénomène à lieu fin juillet, début août par temps lourd et orageux. Ce sont des reines qui prennent leur envol comme une sorte de tourbillon et partent avec leurs compagnons se reproduire et trouver de la nourriture. C'est la raison pour laquelle, elles cherchent à rentrer à l'intérieur des maisons pour chaparder des substances sucrées. Une fois fécondées, les fourmis se posent sur le sol, s'arrachent leurs ailes inutiles et fondent une nouvelle famille (fourmilière). Des fourmis dans un gazon est un signe de présence d'autres larves qui dévorent les racines des herbes comme les hannetons, tipules, vers blancs...

Fosse

Nous envisageons de réaménager notre terrain devant notre maison. Seulement, notre fosse septique et son champ d'épandage sont installés à cet endroit. Pensez-vous que nous puissions faire un potager au dessus du champ d'épandage?

Sur un terrain d'épandage, il est interdit de travailler le sol en profondeur avec un motoculteur. Le travail doit se faire manuellement. Autre obligation, évitez certains légumes comme les pommes de terre ainsi que les engrais verts qui risquent avec leurs longues racines d'obstruer les canalisations. La présence de drainage accentue le phénomène de sécheresse. Vous serez donc contraint d'arroser davantage pour récolter des légumes.Si vous envisagez un potager, mieux vaut aménager des carrés de potager de 120 cm x 120 cm posés sur un feutre géotextile. Les carrés sont comblés avec un mélange de terre extérieure, compost et terreau. Vous pouvez aussi couvrir le fond avec du fumier pour l'enrichir.

----------------------------------------------

Livres

101 secrets de grand-mère Jardin
101 astuces, trucs et secrets de jardinière pour éradiquer les pucerons de vos tomates, savoir à quoi sert une grelinette ou faire pousser plus vite les semis.Des astuces 100 % pratiques, futées et efficaces, pour tout l'univers du jardin : outils, sol, plantation, entretien, récolte, protection contre les maladies et les ravageurs, les fleurs, les légumes, les fruits, etc.
Des ingrédients naturels faciles à se procurer : bicarbonate, vinaigre, citron, argile, ortie, compost…
Une mise en page attractive et colorée, qui rompt avec les ouvrages en noir et blanc de la concurrence.

Editions Artemis

Pourquoi mon compost est-il chaud ?
Comprendre les mystères et les curiosités de la nature. Pourquoi les figuiers n'ont-ils pas de fleurs ? Pourquoi les graines d'orchidées ne s'achètent-elles pas ? Comment savoir si une fleur est mâle ou femelle ? Pourquoi les fleurs se ferment-elles la nuit ? A quelle vitesse l'eau se déplace-t-elle dans une plante ? Peut-on fabriquer de la terre ? Ce petit livre répond à 130 questions amusantes ou sérieuses sur les sujets les plus divers liés à la nature et au jardin. Guy Barter est horticulteur en chef de la RHS, la société royale horticole de Grande-Bretagne, depuis 1990.

De Guy Barter
Editions Delachaux et Niestlé

Potagers d'intérieur
Window farm, hydroponie, vasques, étagères, suspensions, niches.
Les window farm et la culture des légumes en hydroponie : la nouvelle tendance à appliquer chez soi de toute urgence ! - Pas de concurrence pour ce sujet 'nouvelles tendances'. - Des schémas pour réaliser soi-même son potager d'intérieur. - On trouve des systèmes de potagers d'intérieur dans de nombreuses enseignes grand public …

De Michel Beauvais
Editions Rustica

Le guide de la permaculture urbaine
Balcon, cour, appartement, jardin…
Comment pratiquer la permaculture sur un balcon ou dans une cour ? L'auteur présente un panel d'expérimentations menées en France et au Canada, et délivre des conseils pratiques pour réussir, même en ville !

De Caroline Mayo
Editions Terre Vivante

----------------------------------------------

Que faire en cas d'absence prolongée sur le balcon ou une terrasse, avant de partir en vacances


1 - Effleurez les plantes jusqu'aux boutons pour éviter l'épuisement inutile
2 - Rassemblez les pots et les bacs à l'ombre posés sur de larges soucoupes
3 - Découpez des cartons sur les bacs pour retenir l'humidité.
4 - Ajoutez un mélange de terreau avec un rétenteur d'eau super absorbant pouvant emmagasiner plus de 100 fois leurs poids en eau. La plante absorbe l'humidité selon ses besoins.

 

----------------------------------------------

Fabriquer du purin de prêle

1 - Appelée aussi queue de renard ou queue de rat ou queue de cheval, la prêle pousse en bordure de chemin sur des sols plutôt humide.
2 - Comptez une caisse pour obtenir un kilo de feuilles, c'est-à-dire 1kg de prêle pour 10 litres d'eau.
3 - Hachez grossièrement avec un sécateur, le plus menu possible pour récolter les nutriments et minéraux de la plante.
4 - Mettez la prêle hachée dans un sac à pomme de terre que vous immergez dans 10 litres d'eau un seau en plastique (le purin s'oxyde au contact du métal)
5 - Enfermez le seau avec une toile puis stockez le purin de prêle à l'abri de la lumière. Au bout de 15 jours la macération est terminée. Le purin de prêle est un fongicide riche en silice efficace dans la lutte en prévention contre l’oïdium, la rouille, la maladie de la tache noire des rosiers

----------------------------------------------

Planter des fraisiers dans un pot percé

Nul besoin d'un jardin pour cultiver des fraisiers. Un balcon exposé mi-ombre suffit Choisissez de préférence une vérité remontante et décorative pour ses fleurs de couleur rose ou rouge ('Vivarosa' ou 'Ruby Ann')

1- Drainez le fond du pot avec des billes d'argile
2- Versez du terreau « géranium » jusqu'aux premières embouchures.
3- Enfilez les feuilles dans les trous en passant par l'intérieur
4- Comblez avec le terreau à hauteur de la deuxième séries de trous et installez les plants de fraisiers.
5- Arrosez copieusement la première fois puis apportez un engrais petits fruits ou tomates

 

 

----------------------------------------------


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   
Retrouvez le courrier des lecteurs dans le magazine Rustica et les vidéos d'Hubert sur rustica.fr

 

 

 

 

 

Copyright 2011 imageVerte - hubertlejardinier.com - contact