Les plantes succulentes vivent de rien

Les plantes grasses succulentes poussent dans des milieux arides, pauvres (sans terre) grâce à leurs capacités de stocker le suc, l'eau dans leurs feuilles, tiges et racines charnues.

 

Originaires des zones arides, elles sont très faciles à vivre. Une plante succulente ne se cultive pas car elle se donne les moyens pour prospérer. C'est la plante de l'oubli et réapparaît soudainement sur une pierre tapissée de fleurs. Les espèces tapissantes épousent les formes du support. Une fissure ou une petite cavité suffisent pour qu'elles se nichent dans un rocher. Sans terre, ni eau, ni engrais elle s'accroche à la vie. Les plantes succulentes se classent en deux grandes catégories, celles qui ne supportent pas le gel et toutes les autres.

A l'intérieur, elle est sans soin
La plante succulente en pot demande aucune attention particulière. Elle n'a pas besoin d'engrais, aucune taille n'est nécessaire, pas de rempotage. Vous avez le droit de l'oublier des mois sans arrosage, elle prendra quelques rides mais survivra. Comme toutes les plantes d'intérieur, elle prend et subit la poussière . Bien qu'elle soit facile à vivre, n'allez surtout pas l'asperger de produits. Elle préfère un petit lavage à l'eau claire ou une pulvérisation d'eau de pluie sur les feuilles pour éviter les marques de calcaire. Un petit bain d'une minute une fois par mois lui fait le grand bien.

Les espèces intéressantes
⁃ Crassula ovata (doigt ou arbre de Jade) Ses feuilles coniques en forme de trompette se dégarnissent au fur et à mesure qu'elles se renouvellent laissant apparaître un tronc (comme un petit arbre). L'arbre de Jade est vendu souvent sous forme de bonsaï. Il vit avec très peu de racine, convient très bien en tableau végétal.
⁃ kalanchoé Souvent associé dans les paniers et coupes fleuries, il a énormément de succès pendant l'hiver, époque où ses fleurs rouges, roses, jaunes garnissent les étals des fleuristes. Puis disparaît au profit des autres plantes. Or un kalanchoé est fait pour durer car il est encore plus décoratif, la deuxième année lorsqu'il allonge ses tiges et retombe le long du pot sur une table basse.
⁃ Écheveria ses feuilles en rosace très graphiques , ressemblent à un bouton d’artichaut. Mais sans compter ses grappes de fleurs qui naissent au printemps pourvu que la potée soit exposée en plein soleil.
A l'extérieur, elle s’accroche au mur
L’impressionnante gamme de sedums permet d'obtenir de jolis décors en potées sur le balcon, dans une rocaille ou entre les pierres. Les sédums poussent à l'ombre, mi-ombre ou plein soleil les pieds au sec. Ils couvrent un muret en pierres sèches, là où peu ou pas de plantes vivaces sont capables de résister à une grande sécheresse .

 

 

----------------------------------------------

La rhubarbe 'Rheum rhaponticum'

Pousse à l’ombre comme au soleil mais plus généreuse en situation mi-ombre dans une terre riche et profonde. Elle apprécie une terre travaillée sur 40 cm de profondeur. A la plantation, apportez un mélange de compost, engrais organique. La rhubarbe est vendue en godet ou en container. Préférez un pied âgé d’au moins un an pour gagner du temps. Comblez le trou en tassant la terre autour de la motte. Le pied doit rester au même niveau que dans le pot. Trop enterrée, la rhubarbe reste chétive et risque de pourrir au printemps. Faites une cuvette autour du pied pour conservez l’humidité. Arrosez copieusement la première fois.


Montée à fleur
Le stresse (froid, sécheresse) favorise la montaison des fleurs, certes spectaculaire mais au détriment des pétioles (bâtons). Sa fleur avec son grand panache blanc est aussi très décorative dans un massif. Sinon, il est préférable de la couper car elle se développe au détriment des pétioles. En période de sécheresse, paillez le pied avec des tontes de gazon pour retarder la montaison

Variétés intéressantes
⁃ Queen Victoria. Tiges grosses et longues. Très bonne variété classique
⁃ Rrzodownik europy. Variété polonaise, précoce, très grand rendement
⁃ Timperley Early. Tige relativement verte, à forcer sous tunnel
⁃ Framboozen rod. Le feuillage est rougissant
⁃ Sutonn’Seedless. Ne monte pas à graines

 

----------------------------------------------

Repiquer les plantes en pépinière

Profitez de l'humidité du sol pour repiquer vos choux, laitues... N'attendez pas que les jeunes plantes soient trop développées (ce n'est pas forcément un gage de réussite) bien au contraire.

Une jeune plantules repart plus facilement, souffre moins au démarrage et pousse nettement plus vite par la suite. Quelques jours de pluie suffisent pour ne pas à avoir arroser, Profitez-en !

----------------------------------------------

Protéger les légumes contre les insectes


Pourquoi s'enquiquiner à pulvériser des insecticides dans le potager alors qu'on peut s'en dispenser. Sachez que plusieurs enquêtes récentes prouvent que les jardiniers déversent davantage de pesticide au m² qu'un agriculteur qui pratique une culture conventionnelle.

Or sur une petite surface, il est facile de faire barrière aux nuisibles en couvrant les légumes sensibles avec un filet anti-insecte dont les mails sont au maximum de 0,8 mm. Il protège efficacement contre les parasites des carottes, choux (piéride), navets (mouche), poireaux (mineuse)....

 

----------------------------------------------

Questions

EAU DE VAISSELLE
Peut-on arroser des arbres fruitiers avec de l'eau de vaisselle ? Est-elle néfaste pour leur santé ?

Jacques M. Sedan (Ardennes)
L'eau de vaisselle est classée « eau grise ». Elle est chargée (en principe) de liquide de vaisselle qui risque de polluer la terre et empoisonner vos arbres petit à petit. Dans une eau de vaisselle, il y a aussi des graisses, vinaigres, sels, huiles... qui en excès peuvent brûler les racines. Mieux vaut laisser envoyer cette eau grise vers un système qui traite l'eau des eaux usées (assainissement individuel ou collectif) qui dépollue l'eau de vaisselle en une eau saine. En revanche, il est fortement conseiller d'utiliser l'eau de lavage des légumes pour arroser vos plantes.


ABRICOTIER OU PRUNIER
Mon abricotier, d'une dizaine d'années est  "mort subitement" au printemps 2015 (ni fleur, ni feuille) et je l'ai laissé en place. Aujourd'hui je le dessouche car il n'y a vraiment plus d'espoir. J'ai néanmoins conservé deux rejets, espacés d'environ 4 mètres qui mesurent un bon 1.30 mètre que j'ai tuteuré.Ils sont couverts de feuilles et, malgré leur tige un peu frêle actuellement, puis-je en espérer quelque chose d'intéressant ?
M. Gilles Cousin, Pogny (Marne)

Deux suppositions sont possibles. Ce sont des rejets du porte-greffe de l'abricotier qui la plupart du temps sont des pruniers (myrobolan) ou autres... Pour obtenir de nouveau des abricots, il est impératif de les greffer avec un abricotier. Ou il s'agit d'abricotiers francs issus de noyaux. Avec un peu de patience, vous pourrez récolter des abricots.

 

----------------------------------------------

Installer un carré de potager sur une pelouse


Etendez une toile géotextile sur le terrain pour empêcher les herbes de pousser. Découpez des carrés de la dimension de vos structure, en principe 1m20 x 1m20 mais peut-être moins. Complétez votre coffre avec de la terre si vous en possédez ou du terreau vendu en sac.

Préférez les terreaux « plantation, rosier ou géranium » car ils sont mélangés avec un peu d’argile. Ecartez vos carrés de minimum 60 cm pour mettre à la tondeuse de passer aisément. Cette distance est nécessaire aussi pour donner de l’air aux légumes et aux fleurs cultivées dans les carrés.

 

Livres

Stop aux ravageurs dans mon jardin !

Les pesticides de synthèse sont dangereux pour la santé aussi bien que pour l’environnement. En 2019, leur usage sera interdit pour les jardiniers amateurs. C’est donc, dès aujourd’hui, le moment de se familiariser avec la protection biologique qui offre de nombreuses solutions curatives et préventives efficaces pour les principaux ravageurs au potager, verger ou jardin d’ornement. Toutes ces solutions sont détaillées dans ce livre (accueil des auxiliaires, choix de plantes adaptées, bonnes pratiques de culture…), qui dresse également les portraits des ravageurs et présente les moyens de lutte adaptés : badigeons, pièges, voiles anti~insectes, préparations biologiques. Bref, une vraie « boite à outils » pour jardiner au naturel, sans pesticides chimiques !

De Denis Pèpin - Editions Terre Vivante

 

Encyclopédie Flammarion du potager
Un tout en un 100% bio, 100% bon sens. Connaître sa terre, la nourrir, la protéger. Climat, type de sol, fertilité, paillage, engrais verts... Plus de 200 fiches : légumes, fruits, aromatiques. Les conseils de culture, les meilleures variétés, les légumes vivaces, les fruits méconnus, les fleurs comestibles... Les bons gestes et techniques des pros. S'adapter au changement climatique, adapter ses techniques de culture à son type de sol, photos en pas à pas (planter un arbre fruitier, semer en terrine, monter des "lasagnes"...) Potager en carrés Comment en profiter toute l'année et le combiner avec ses autres cultures. Quels fruitiers choisir et comment les soigner ? Quelle variété, quelle forme, quel porte-greffe sont les plus adaptés à votre jardin ? Comment tailler vos fruitiers ? Le jardin de cueillette en ville. Que planter sur son appui de fenêtre, son balcon, sa terrasse... pour des récoltes tout en gourmandise ? Permaculture : que peut-elle nous apporter ? Zonage du terrain, design permaculturel, création de buttes, petit élevage... Ravageurs et maladies. Les méthodes respectueuses de l'environnement. Le calendrier des travaux. Les tâches essentielles à réaliser dans votre potager tous les mois.

De Xavier Mathias et Denis Retournard
Préface de Alain Baraton
Editions Flammarion

 

 

----------------------------------------------

Préparer les villes, villages et maisons fleuries


Ce n'est pas la lune rousse qui a roussi et joué un vilain tour autour et pourtour des pelouses, talus, fond de fossés. Il s'agit d'un herbicide (tue herbe) atomisé avec la bonne intention de fleurir et verdir les alentours.

Que dame tondeuse puisse circuler sans allez retour pour économiser l'huile de coude. D'ici quelques jours pendront place à la queue leu leu et en quinconce les sauges agératums, œillets d'Inde, bégonias bien encadrés par l'atomiseur, gardien du fleurissement.

 

 

--------------------------------------------------------

Rempoter un cactus sans se piquer


1) Drainez le fond du pot avec une couche de 1 à 2 cm de billes d’argile.
2) Ceinturez le cactus avec un journal pour l'attraper sans se piquer.
3) Glissez une terre prêt-l'emploi cactée avec un peu de sable fin pour affiner et diminuer sa richesse.
4) Attendez plusieurs jours avant d'arroser. Si la terre de rempotage souille les aiguilles, pulvérisez un peu d'eau sur le cactus pour le nettoyer. Prochain arrosage d'ici 2 semaines.

 

 

--------------------------------------------------------

Questions


Cendres de granulés
Pourriez vous me dire si les cendres récupérées de la combustion de mon insert à granules sont néfastes pour le jardin ? Je les vide régulièrement sur la terre et on m'a dit que ce n' était pas bon !

Claudine Rautenberg Épernay (Marne)

Les cendres de granulés comme les cendres de bois sont utiles au jardin à condition de respecter les doses. Comptez une poignée au m². Rassurez-vous, les granulés de bois proviennent principalement des déchets de scierie. Du bois n'ayant pas subi de traitements chimiques. Ils sont obtenus par compression sans produits chimiques, c'est l'amidon (un produit naturel) assure sa rigidité

 

Livres

J'accueille et j'observe les oiseaux dans mon jardin
A nous donc de leur proposer « gite et couvert » grâce aux conseils expérimentés de Gilles Leblais. Abris, nichoirs… haies et bosquets, fleurs… autant d’aménagements indispensables au jardin ! Et pour les aider, indispensable de mieux les connaître ! Grâce à ce livre vous pourrez identifier facilement fauvettes, grimpereaux, huppe fasciée, mésanges, pics, rossignol, rouge~gorge, rouges~queues, sittelle, troglodyte mignon et des tas d’autres oiseaux familiers du jardin.
Gilles Leblais, ornithologue, animateur nature, auteur écrivain et photographe naturaliste, s’est spécialisé dans l’aménagement du jardin pour accueillir la faune sauvage. Journaliste et consultant en jardin naturel et sauvage, il anime régulièrement des conférences et des stages sur ce sujet.
De Gilles Leblais – Editions Terre Vivante

 Des salades toute l'année dans mon jardin
Très répandues dans nos potagers, les salades bénéficient d’une réputation trompeuse de culture facile. Et pourtant, quel jardinier ne s’est jamais heurté au problème de la salade « qui monte », trouvé perplexe devant les variétés à cultiver pour maintenir une production régulière toute l’année, cassé la tête sur l’échelonnement des semis pour ne pas se retrouver avec 10 salades à consommer en même temps, puis plus rien pendant 2 semaines… ? Xavier Mathias nous livre ses secrets pour surmonter ces écueils, et plus encore. Au~delà des classiques laitues et chicorées, il nous invite à élargir la définition de la salade pour inviter dans cette grande famille jeunes pousses, fleurs comestibles et quelques sauvageonnes de nos potagers. Tout pour se régaler toute l’année et découvrir au passage de nouvelles saveurs.
De Xavier Mathias – Editions Terre Vivante

Un potager pour les nuls
 
 
Que vous disposiez d'une grande surface ou d'un simple balcon, Un potager pour les Nuls est fait pour vous ! Du choix des graines à la préparation du sol, en passant par l'agencement de votre potager, ce guide très pratique vous dit tout ce qu'il faut savoir. Découvrez les meilleures variétés de tomates, poivrons, haricots, mais aussi fines herbes et tous les trucs d'un pro pour entretenir votre jardin et vous débarrasser des nuisibles. Apprenez à stocker votre récolte, à congeler ou mettre en conserve vos fruits et légumes, et aussi à faire vos propres graines.
 
De Charlie Nardozzi – Editions First

 

----------------------------------------------

Planter les pommes de terre sous un tunnel chenille

Saint Joseph ou pas, c'est le moment de planter ou plutôt de tenter de mettre en terre quelques pots de pommes de terre précoces (cycle court). Elles poussent entre 70 et 110 jours (nombre de jours est signalé sur les étiquettes). A cette époque de l'année, vous devez les abriter pour en avoir très tôt sous un tunnel chenille ou mi-serre. Cette opération n'est valable que si vos plants sont déjà germés. Si le germe n'est pas sorti, elles sont mieux rangées dans une clayette à la lumière dont la température est voisine de 10 °C. Les variétés intéressantes pour en avoir tôt 'Appolo', 'Belle de Fontenay'

http://www.serres-natural.fr/

 

 

 

   
 

 

 

 

 

 

Copyright 2011 imageVerte - hubertlejardinier.com - contact