Multiplier les fraisiers en été

   

Suite aux fortes pluies du mois de juin, les fraisiers ont développé de nombreux  gourmands qui peuvent être replantés

Les stolons des fraisiers sont appelés vulgairement gourmands ou coulants. Il s’agit d’une tige  rampante qui est en mesure de donner naissance à une nouvelle plante lorsqu’elle est en contact  avec le sol. Si on laisse courir les stolons sur le sol, les fraisiers se multiplient naturellement dans le terrain comme les petites fraises des bois. Dans un jardin, la culture de fraisiers s’avère très difficile car les pieds s’enchevêtrent avec une difficulté pour maintenir la fraiseraie propre (sans herbes).   Les fraises se récoltent plus difficilement et les stolons épuisent les pieds-mères qui deviennent moins productifs d’où le nom commun de gourmand.

 

Plusieurs techniques pour prélever les stolons
1ère méthode
 Attendre que les stolons s’enracinent sur le sol puis les arracher avec les racines nues (sans terre) et les planter directement en place dans une nouvelle fraiseraie. Cette division se déroule plutôt après le 15 août lorsque la terre est humide et implique des arrosages copieux pour assurer une bonne  reprise.

2ème méthode
Au début de l’été (maintenant) dès que les premières racines apparaissent,  rempotez les stolons en pot de 7 cm à 10 cm dans un bon terreau universel. Les jeunes fraisiers sont placés à l’ombre et arrosés copieusement. Ils s’enracinent dans le pot et sont plantés définitivement après le 15 août derrière des pommes de terre ou des haricots.

3ème méthode :
Dès que les stolons sont formés, ils sont positionnés sur un godet ou un pot plus gros remplis d’un bon terreau. Reliés au pied mère, et plaqués avec un cavalier ou un petit fil de fer ; ils peuvent tranquillement s’enraciner dans le pot avec ou sans arrosage. Un à deux mois plus tard, couper la tige reliant le pied mère. Les fraisiers sont maintenant autonomes. Ils peuvent être repiqués en place dans le jardin et produire des fraises dès  l’automne pour les variétés remontantes (qui fructifient plusieurs fois) ou au printemps pour les autres variétés. Sur le balcon, la culture des fraisiers est facile en bac ou en suspension dans des pots de 4 litres avec du bon terreau mélangé avec une engrais organique « spécial fraisiers ».

 



Les fraisiers aiment…
Les climats  tempérés et plutôt chauds. Un sol humide mais bien drainé (attention aux excès d’eau pendant l’hiver). Le plein soleil (sauf la fraise des bois qui préfère une exposition mi-ombre). Le changement  d’emplacement  (tous les 3 à 4 ans).

 

La petite histoire
Au XVIIIeme siècle, un navigateur breton, Amédée-François Frézier rapporta du Chili des plants de fraisiers  ‘blanche du chili’ qu’il planta à Plougastel en 1740. Son implantation fut un succès au point que cette région produisait en 1937, le quart de la production française. Avant cette date, on ne consommait que la fraise des bois.
C'est le croisement entre la Blanche du Chili et la fraise de Virginie qui est l'ancêtre de nos fraisiers non remontants  En 1893, l'abbé Thivolet obtint la première fraise remontante, la variété "Saint-Joseph"  (cette variété  existe toujours)

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com