Que faire après la sécheresse

   

Le manque d’eau associé aux fortes chaleurs provoque de sérieux dégâts dans nos jardins à commencer par les arbres qui meurent de soif.

En un seul coup d’œil, on ne peut que constater que les plantes souffrent affreusement d’une grande sécheresse. La terre se fend quitte à y perdre son couteau, les feuilles grillées par la chaleur tapissent le sol comme en automne. Certains conifères dont les racines sont superficielles sont déshydratés.
Quant aux plantes de terre de bruyères qui se plaisent sous la fraicheur d’un arbre ont pour certaines rendues l’âme comme c’est le cas des azalées et des rhododendrons. Les hortensias qui étaient superbes au printemps avec une multitude  de fleurs sont maintenant anéantis par les bouffées de chaleur. Sans attendre, arrosez-les copieusement et taillez les rameaux secs.  

Beaucoup de fruits
Malgré ce triste paysage pleurant de sécheresse se réjouissent les arbres fruitiers qui plient  sous le poids des fruits. Cette année et particulièrement dans nos régions (ce n’est pas le cas partout en France), il y a des fruits à ne plus quoi savoir en faire. A commencer par les cerisiers qui dès le début de l’été (et on ne parlait pas encore de sécheresse) ont fructifié comme jamais sans le moindre vers dans la cerise. Les mirabelles, reines-claudes, damas, nobertes, pommes, poires, coings, nèfles, noix… croulent sur les branches brisées. La profusion de fruits n’est pas attribuée à la sécheresse de cet été car actuellement on récolte les fruits du temps des saisons dernières. Le soleil de cet été contribue à empêcher les maladies de se développer et à rajouter du sucre dans le fruit.

Conserver les feuilles de tomates
Dans nos jardins, ce sont les fruits du soleil qui profitent de cet été sec et chaud. Les tomates, poivrons, aubergines, melons, courges profitent du temps radieux pour produire à condition de bénéficier d’eau d’arrosage. Cette année, on ne parle pas de mildiou sur les tomates mais de vieilles feuilles recroquevillées. Sous cette chaleur, il était  préférable de conserver quelques gourmands de telle manière que la sève élaborée circule dans la partie aérienne des pieds de tomates. Si la sève brute apporte l’eau et les sels minéraux  par les racines, la sève élaborée alimente les fruits en sucre par les tissus de la feuille (phloème). Sans feuilles, les fruits sont insipides, amers et moins goûteux.

Après la sécheresse des arbres en fleurs

Avec le retour de la pluie et des températures  plus clémentes, nous allons profiter d’une repousse spectaculaire des herbes et des fleurs champêtres. Les arbres dénudés devraient se rhabiller pour quelques semaines. Fort à parier aussi que certains arbustes à floraison printanière comme les forsythias et les lilas fleurissent comme au printemps. En effet, une période caniculaire équivaut  à une saison froide (comme en hiver). La souffrance des plantes entraine le développement d’une reproduction en vue d’une sauvegarde de l’espèce. Dans les prochains jours attendez-vous à admirer des arbres en fleurs comme au printemps.

Les plantes résistantes à la chaleur
Les plantes aux feuilles argentées recouvertes de petits poils serrés à la surface sont plus résistantes à la chaleur. Le feuillage forme une protection contre la transpiration et vent desséchant. Dans cette catégorie, on retrouve les lavandes, cinéraires maritimes,  l’helichrysum italicum (Immortelle d’Italie ou herbe à curry), la santoline, le stachys lanata (oreille d’ours),  l’elaeagnus ebbingei (Chalef), l’olivier…
Sans oublier les dipladenias et  éternels géraniums rois des balcons qui encore cette année débordent de fleurs sous le soleil.

Arroser les bambous
Les bambous sont assoiffés lorsque les feuilles se referment. Le même phénomène  a lieu aussi après une période de gel. Il est alors urgent d’arroser copieusement au pied pour les réhydrater  sous peine qu’ils se dessèchent et meurent.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com