Sauver les plantes qui meurent de soif sans gaspiller l’eau

   

Depuis plusieurs semaines, les plantes souffrent affreusement de la chaleur et surtout de sécheresse. A défaut de pluie, il faut réduire l’évaporation  pour éviter la déshydratation.

Après une période très pluvieuse au printemps, voici venir la sécheresse avec ses conséquences. Il suffit d’observer les bords de routes pour constater que l’herbe est grillée. Le gazon aussi n’est plus qu’une brosse jaune hirsute. Les roses (surtout les rouges) fanent avant même de s’épanouir. La forêt prend des airs d’automne avant l’heure alors que nous sommes seulement au milieu de l’été. Dans le verger les pommes exposées au midi sans la couverture des feuilles attrapent des coups de soleil (rond brun sur un côté). Les mirabelles très nombreuses cette année restent plus petites.  Dans le potager, les légumes gourmands en eau pâment les feuilles retournées, le radis est piquant, la salade montante, le chou crispé,  le haricot filandreux, la feuille de tomate enroulée ( voir page jardinage semaine dernière). 
Pendant le même temps le liseron continuer à fleurir et offrir du nectar aux abeilles.
Hormis les arrosages permanents à grande eau ont peut aussi réduire les effets de le sécheresse avec des gestes simples.

A la maison, pulvériser les feuilles
Ce n’est pas le moment de sortir les plantes, elles sont mieux à l’intérieur avec des pulvérisations d'eau sur et sous le feuillage pour hydrater les plantes et empêcher les attaques d’acariens qui apprécient la chaleur et la sécheresse pour se multiplier.

Sur le balcon, couper les fleurs
 Si vous partez quelques jours, supprimez toutes les fleurs.  Les jardinières seront en pleine fleur d'ici une à deux semaines. Pendant cette période, stoppez les apports d'engrais contentez-vous d'arrosages à l'eau claire le matin ou le soir.

Au potager, pailler, biner
Actuellement, mieux vaut conserver ou maintenir l'humidité en paillant avec du BRF (Bois raméal fragmenté), des paillettes de lin, de chanvre et de miscanthus (produit régional) sous forme de balles compressées.
Si vous envisagez de repiquer des salades en racine nue (sans motte). Vous pouvez les couvrir quelques jours (une semaine environ) avec de une toile en jute, des canisses surélevées ou des cagettes retournées.  Binez entre les rayons pour reboucher les fentes

Rosiers, couper les roses
Coupez les fleurs aussitôt fanées. Réduisez les rameaux d'un tiers. Le paillage aussi permet de les faire repartir d'ici 3 semaines.

Verger, attention au soleil
Pratiquez la taille en vert sur les arbres en espalier sans exposer les pommes, poires au soleil. Ils risquent d'être marqués par des coups de soleil.

Gazon, plus de tonte
Stoppez les tontes sauf s'il s'agit d'une tondeuse robot qui ne dessèche pas la pelouse, Inutile d'arroser, une pelouse grillée, elle reverdira en automne après une bonne pluie.  

Et après…
Il y a forte chance que nous assistions à une repousse et une floraison abondante. Un deuxième printemps en automne est à prévoir s’il se mettait à pleuvoir d’ici la fin d’été.

Les plantes résistantes à la sécheresse
En règle générale, les feuilles larges sont plus sensibles aux rayons directs du soleil alors que les feuilles fines, étroites et pointues y résistent. Voici un petite sélection non exhaustive de plantes supportant la sécheresse : abelia, acanthe, achillée, arbre à papillon, arbre de Judée, benoîte, carex, chardon bleu, ceanothe, centaurée, echeveria, echinops, elaegnus,  euphorbes, fenouil, fusain, gaillarde, hibiscus, laurier tin, lavandes, oranger du Mexique, pavot, géraniums vivaces, gaura, oreille d'ours, perovskia, rose trémière, potentille, valériane.

Les poussières sont nocives
Sans pluie,  les poussières volent au vent et se déposent sur les plantes. Très toxiques pour l’homme par inhalation, elles le sont aussi pour la faune et les fruits et légumes du jardin. Leurs origines diverses et variées couvrent les  végétaux d’une pellicule  asphyxiante qui obstruent les stomates (pores). Les fruits et légumes  souillés par les particules doivent être lavés à grande eau avant d’être consommés et parfois jetés.
Astuce : planter des arbres sous forme d’un rideau ou d’une haie plus ou moins hautes permet de filtrer en partie les poussières extérieures. 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com