Une séparation en osier

   

Peu onéreuse, une petite palissade en saule se réalise avec des brins d'osier vivants disponibles chez un osiériculture.



L'osier est un saule qui est coupé tous les ans pour obtenir des grands brins. Souples, ils se prêtent facilement à la vannerie un fois plumés (écorcés). L'osier est aussi intéressante pour fabriquer des clôtures qui cette fois-ci est maintenu en vie dans 5 cm d'eau s'il n'est pas planté aussitôt la coupe. Or pour délimiter deux parties d'un jardin, les brins se bouturent tous les 20 cm puis croisés de telle manière à dresser une palissade vivante qui prend sa forme définitive aussitôt sa mise en œuvre. La palissade est à la fois utile et décorative.

 

 

 

Humidifier les trous
Avant de piquer l'osier, faites des « avant-trous » avec une barre à mine ou un tuteur en bois sur 30 cm de profondeur pour ne pas les écorcer à la plantation. Trempez les cavités jusqu'en haut, ainsi l'osier glisse facilement sans s'écorcher jusqu'au fond du trou. De plus la terre humide cicatrise les plaies. Enfilez entre 2 à 4 brins dans chaque emplacement, c'est-à-dire 10 à 20 brins d'osier au mètre linéaire.Refermez les trou en tassant au pied.

Croiser l'osier
Le tressage consiste à alterner les brins des deux côtés. La moindre erreur se répercute sur les losanges qui suivent. Servez-vous d'une ficelle pour croiser et lier les losanges de la première rangée à la même hauteur. Soyez très vigilant sur le rythme du palissage sous peine d'être confronté à de vilains défauts impossibles à corriger par la suite. Les brins s'entrecroisent d'un côté puis passent de l'autre côté . Les brins passent devant puis repassent derrière et ainsi de suite. Utilisez des liens provisoires pour fixer la première rangée (brindilles d'osier). Sur chaque extrémité plantez un osier plus fort qui sert d'arrêtoir. Dressez une pige lorsque vous atteignez à la dernière rangée afin que les pointes soient régulières. Une fois la hauteur atteinte, rassemblez à l'horizontale les brins d'osier pour réaliser une main courante ou coupez-les au-dessus de dernier losange. Une fois les croisillons de la palissade terminés, il reste des brindilles qui dépassent. Coupez-les au sécateur de telle manière que votre palissade est une allure soignée

Et après...
Cette palissade peut supporter aussi plantes grimpantes (haricots d'Espagne, des ipomées, une clématite à floraison remontante ou pour maintenir des fleurs à hautes tiges (zinnias, glaïeuls...) ou bien encore pour palisser des pieds tomates ou des haricots à rame.
L'osier repartira en végétation et vous serez contraint de maintenir la palissade dans sa forme actuelle par des tailles sous peine de vous retrouver avec une oseraie.
La première année, maintenez l'humidité avec un paillis (chanvre, lin, paille, copeaux...). Surtout n'employez en aucun cas un herbicide au pied !

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com