Travaux du mois de juillet au jardin

   

Après les premières récoltes de légumes et petits fruits, il est temps de renouveler les semis dans le potager.  C’est aussi le plein moment pour bouturer les arbustes, greffer les églantiers et semer les fleurs du printemps prochain.

Le mois dernier, de nombreux jardins ont été saccagés entièrement par les intempéries. On ne peut pas évoquer les travaux du mois de juillet sans avoir une pensée pour ceux qui doivent tout recommencer pour espérer quelques légumes d’ici la fin de l’été et en automne.  Il n’est pas trop tard (bien au contraire) pour renouveler les semis de radis, salades, carottes, haricots verts, navets, courgettes, betteraves rouges… Surtout n’abandonnez pas votre potager, mieux vaut semer à la volée un engrais vert pour enrichir et entretenir le sol en attendant de le remettre d’aplomb. Ailleurs (pour les plus chanceux), voici les principaux travaux à réaliser en juillet.

A la place des pommes de terre, haricots, chicorées et poireaux
Récoltez au fur et à mesure les premières pommes de terre hâtives. Commencez par les pommes de terre 70 à 80 jours car elles se conservent moins bien que les variétés tardives (+ 100 jours) qui se récoltent en septembre pour une longue conservation. A la place des pommes de terre, semez les haricots verts. Comptez  60 jours après le semis (parfois moins) pour récolter les haricots verts. Un haricot semé le 14 juillet se récolte à la mi-septembre. En cette saison, trempez le fond du sillon avant de semer vos graines de haricot. Maintenez humide jusqu’à la levée. Derrière les pommes de terre, répandez une poignée au m2 d’un engrais organique puis repiquez les chicorées scaroles et les poireaux. Attention une chicorée scarole sur le sec se stresse et monte à graine alors que les poireaux sont plus résistants à la sécheresse.

Après les oignons, la mâche
Les échalotes, aulx, oignons  mûrissent avec la chaleur. Elles se récoltent lorsque le feuillage jaunit. Ne tardez pas trop car une fois que le feuillage disparaît, les bulbes seront plus difficile à arracher  et au grand risque de pourrir en terre. L’espace libre est parfait pour semer les mâches d’automne à grosses graines. Travaillez seulement la surface du sol sur 5 cm de profondeur de telle manière qu’il reste ferme. Les mâches se sèment sur une terre tassée. Tracez un sillon sur 2 cm de profondeur que vous trempez à blanc d’eau. Semez les grosses graines une à une sur le fond humide. Recachez les graines avec de la terre sèche. Tassez avec le dos du râteau. Couvrez le semis avec une toile en jute pour maintenir l’humidité jusqu’à la levée.

De l’air pour les tomates
Les premières tomates abritées sous un tunnel ou une serre murissent depuis juin. Celles cultivées en pleine terre commencent aussi à rougir. Retirez (sans trop les déshabiller) les feuilles qui trainent sur le sol ainsi que les gourmands qui poussent un peu partout. En cas de pluie, elles seront plus sensibles au mildiou. Arrosez au pied de préférence le matin et jamais le soir surtout si les températures sont situées autours de 18°C à 25°C (risque de mildiou). En prévention, pulvérisez une solution de bicarbonate à raison de 5 g au litre et pas plus (risque de brûlure)

Framboisiers, coupez les vieilles cannes
Les tiges (cannes) qui ont rapporté sont systématiquement coupées au pied. Les variétés remontantes donneront de nouvelles framboises sur les nouvelles pousses d’ici la fin de l’été.  Les variétés non remontantes, la prochaine récolte est pour l’année prochaine.

 

Taillez les rosiers pour une nouvelle floraison
La floraison printanière est maintenant terminée, c’est le moment de tailler les rosiers remontants pour profiter de nouvelles fleurs encore plus généreuses. Elle consiste à réduire 1/3 les rameaux porteurs de fruits (cynorhodons) au détriment des futurs fleurs.  

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com