ARUM

Famille des aracées, l’arum d’Ethiopie est une plante vivace, originaire d’Afrique du Sud qui donne de magnifiques fleurs en forme de spathes blanches à partir des mois d’avril mai (au moment des communions) et poursuit sa floraison en été afin de blanchir les jeunes mariées.  

L’arum  d’Éthiopie est  rustique jusqu’à – 14°C mais il résiste à des températures inférieures si on prend soin à l’automne de couvrir la souche avec de la paille ou des feuilles mortes. Si pendant l’hiver votre terrain est très humide, il est préférable de le planter sur un drainage de cailloux ou graviers afin d’empêcher l’eau de stagner au niveau des racines.  Vous pouvez aussi retourner un seau ou une bassine étanche sur le sommet de façon à garder sa souche au sec.  Pendant l’hiver, méfiez-vous certains rongeurs comme les campagnols qui profitent de cet hébergement  pour ronger les racines. 
Au printemps, dés que les températures remontent, découvrez la protection afin qu’il profite du soleil. C’est aussi  la bonne période de la multiplication. L’arum se divise comme la rhubarbe par éclats de souches (rhizomes) situés à la périphérie du pied. Ils  se replantent directement en pleine terre de quoi faire une jolie plate-bande. Les arums se multiplient aussi à l’automne au moment où les feuilles jaunissent, juste après une petite gelée. Arrachez une partie des rhizomes et rempotez-les dans des pots que vous allez rentrer à l’intérieur et à la chaleur. Quelques jours suffisent pour qu’ils repartent en végétation au même titre qu’une plante verte avec en prime des fleurs. Vous n’êtes pas obligé de rempoter tous les rhizomes, vous pouvez les stocker au sec et à l’abri du gel et les replanter au printemps. Cette méthode est intéressante pour les jardins très humides pendant l’hiver.
Les arums se plaisent dans une terre très riche en humus et ils trouvent véritablement leur place près d’un petit plan d’eau, un bassin, une marre, une rivière. Si l’hiver ils aiment avoir les pieds au sec, il en n’est pas de même pendant l’été, ils sont très gourmands en eau. 
Exposé au soleil ou mi-ombre, l’arum est très florifère à partir du mois de mai mais en revanche s’il est planté à l’ombre, il produira peu ou pas de fleur seule compensation l’exubérance de ses feuilles.

Bon à savoir 

  • L’arum est une plante baromètre, des gouttelettes d'eau se forment aux extrémités des feuilles lorsque le temps est à la pluie.
  •  Autrefois, on offrait des fleurs d’arums aux jeunes mariés, signe de fécondité.
  • Les espèces naturelles poussent dans les marécages d’Afrique du Sud.
  • Attention les fruits (graines) sont toxiques. Mieux vaut couper les fleurs au fur à mesure lorsqu’on a des enfants.
  • Il existe  plus de trente couleurs différentes plus ou moins rustiques.
  • Un bouquet de fleur d’arum est symbole de beauté magnifique.
  • Les feuilles sont persistantes sous climat doux.
  • Quatre heures de soleil par jour sont nécessaires pour qu’il produise des fleurs en abondance.

 

Autres espèces et variétés intéressantes

- Zantedeschia elliotina : fleurs  jaunes. Sa floraison a lieu en été. Ses feuilles ont des marques argentées.
- Zantedeschia rehmanii : fleurs  blanches, roses ou pourpres. Sa floraison a lieu en été. Température minimum 10°C

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com