Un automne coloré de fleurs étoilées

   

L'arrière saison ne se limite pas seulement à la chute des feuilles, c'est aussi une merveilleuse époque pour admirer des fleurs dites de « jours courts ». Vivaces et rustiques, les asters apportent beaucoup de gaité sous la grisaille automnale.

Après un été fleurit, il est bon de redonner de la lumière aux massifs grâce aux plantes rustiques capables de résister aux rigueurs de l'hiver. Curieusement, les asters blanchissent, bleuissent ou rosissent un village actuellement. Les espèces identiques ressortent dans la même rue. L'explication vient du fait que ce sont des plantes faciles à multiplier qui passent de maison en maison.

Les asters sont présents dans les jardineries
C'est le moment de vous rendre dans les jardineries ; les asters sont vendus actuellement en petits godets bien en vue dans le rayon « plantes vivaces ». Dans cette catégorie, vous avez un très grand choix de variétés aux couleurs, formes et hauteurs différentes. Il s'agit d'un investissement pour l'automne 2018. Les asters sont aussi vendus en pot de 10 cm sous le « marché couvert » associés aux fleurs bisannuelles que sont les pensées, pâquerettes... Le coût est légèrement supérieur mais ils ont l'avantage de faire un effet immédiat pour remplacer des fleurs annuelles défraichies. Si vous être impatient, optez pour la potée fleurie en container qui fera gagner une année de culture. Seul, un pot d'aster est une excellente fleuries à poser sur une table de jardin avec en prime la présence de papillons de toutes les couleurs.

Ou et comment planter les asters
Ils se plaisent en jardinières associés aux petits cyclamens, graminées et lierres au feuillage bicolore. Après la floraison, plantez-les dans un massif dans une bonne terre de jardin additionnée à part égal d'un terreau plantation ou des restes de terreau géranium. L'aster n'est pas difficile, il se plait partout mais exposé au soleil, il sera plus florifère et attira de nombreux papillons car les fleurs sont mellifères. Comptez 3 pieds au m2 pour les grandes variétés et 4 à 5 au m² pour les plus petits.

Multiplication
Bien qu'ils puissent se bouturer, la division de touffe est la plus facile à réaliser au printemps lorsqu'ils repartent du pied. Une autre méthode consiste à les multiplier lorsqu'ils sont défleuris dans vos jardinières avant de les transplanter dans un massif.


Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com