Choisir ses pieds de tomates

   

La diversité des conditionnements des plants de tomates présentent des atouts différents pour gagner du temps selon leurs destinations à planter en pleine-terre ou en pot sur un balcon.

Fin avril, de nombreux plants de tomates ont été gelé bien qu'ils étaient plantés sous tunnels. Le renouvellement ou les futurs plantations nécessite encore des protections contre d'éventuelles petites gelées. Elles serviront aussi pour activer leurs développements tout en les protégeant contre les maladies. A l'achat, la taille du contenant a aussi une relative importance pour assurer une bonne reprise. En motte, en godet, en pot ou en conteneurs, choisissez les pieds de tomates conformément aux modes de culture à venir.

Tomates en mottes
Les horticulteurs et les maraîchers repiquent les jeunes plants en mottes compressées. Elles assurent un développement racinaire grâce à un substrat concentré additionné d'un engrais retard. Les mottes compressées permettent aux jeunes plants de tomates d'être autonomes et de tenir plusieurs jours en rayon.
Avant la plantation, trempez les mottes quelques minutes dans l'eau pour que les racines sortent du cube aussitôt la mise en place. Surtout ne démontez pas la motte avant la plantation, l
Mon astuce : je plante chaque motte dans un pot de 12 cm avec un terreau universel de qualité que je garde au chaud sous abris (serres, vérandas, châssis...). Je les plante définitivement après le 15 mai.

 

 

 

 

 

Tomates en godets
Comme pour les mottes les jeunes plants de tomates sont repiqués en godet de 7 cm (taille minimum pour des tomates). Si vous ne plantez pas immédiatement vos pieds de tomates, vous devez les maintenir en pleine lumière dans une serre sous un châssis ou abrités le long d'un mur exposé au sud.
Mon astuce : je rempote les pieds de tomates dans des conteneurs de 2 à 4 litres que je place les uns contre les autres pendant une semaine sur une terrasse exposée au sud. Dès que feuilles se touchent, j'écarte les conteneurs pour que pieds prennent de la force. Ils peuvent rester ainsi une grande partie du mois de mai avant d'être plantés en pleine-terre ou dans des bacs sur une terrasse ou sur un balcon exposé au sud.

Tomates en pots ou conteneurs
Les pieds de tomates sont déjà développés avec des fleurs et parfois des fruits. Ils s'agit la plupart du temps des tomates cerises destinées pour une culture en pots, bacs ou jardinières sur le balcon. Ils ont l'avantage d'offrir très tôt de petites tomates mûres.
Mon astuce : Les pieds de tomates doivent être rempotées pour que la production se poursuivent jusqu'à la fin de l'été. Or le dépotage s'avère parfois difficile et les pieds en pleine production souffrent par maladresse. Il suffit s’enfuir le pot dans un bac de bon terreau pour que les racines passent au travers des trous et trouvent la nourriture nécessaire pour se développer.

Bon pied bon œil. Ce n'est pas sa hauteur qui fait la qualité des pieds de tomates mais son épaisseur. Vérifiez la grosseur et la fermeté des tiges qui doivent être au moins grosses comme un crayon lorsqu'ils sont vendu en mottes ou en godets. Les pieds sont de couleur foncé (plus ou moins violets selon les variétés). Une exception pour les tomates « cœur de bœuf » dont les tiges sont plus frêles en début de culture d'où la nécessité d'installer un tuteur dès la plantation.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com