Il est temps de rentrer les cucurbitacées et de récolter les graines

   

De drôles de courges poussent dans le jardin dont certaines paraissent suspectes avec une peau de toutes les couleurs couvertes de verrues. Nos cucurbitacées paraissent peu appétissantes et pourtant leurs chairs sont délicieuses

En principe nos courges cultivées ne sont pas dangereuses pour notre santé. En revanche, une courge dont la chair est amère, peut être le fruit d'un croisement entre une courge et une coloquinte. Ce qui 'arrive très rarement lorsqu'on les graines proviennent du commerce car les semenciers ne cultivent jamais les pied-mères côte-à-côte.

Mauvaises fréquentations
Dans votre jardin si vous souhaitez conserver des graines de courges (potirons, butternuts, pâtissons, potimarrons...), prenez garde qu'aucune courge décorative pousse à proximité. Vous risquez de récolter sur vos courges comestibles des graines issues de croisements de coloquintes, courges amphores, gourdes non comestibles. Issues de la même famille, elles contiennent de la cucurbitacine, une toxine naturelle qui rend la chair amère et heureusement immangeable. L'amertume d'une courge signifie qu'elle n'est pas comestible, elle peut causer une intoxication avec comme symptômes des vomissements et de diarrhées.

Récolter les courges
Commencez par couper le pédoncules à 10 au-dessus du fruit. Manipulez la cucurbitacée avec douceur, le moindre choc peut amener une pourriture. Lavez la peau à l'eau pour retirer la terre en frottant avec une brosse douce ou une éponge. Essuyez soigneusement avec un torchon propre. Laissez quelques jours les cucurbitacées dehors au soleil sur le rebord d’une fenêtre au sec.

Les courges au chaud
Les courges se conservent entre 10 °C et 25°C autant dire qu'elles n'aiment la fraîcheur. . Si vous ne possédez pas de local adéquat, optez de vivre cet hiver en compagnie des cucurbitacées dans une pièce à vivre comme par exemple la salle à manger ou une cuisine chauffée à 20°C.

Les restes au congélateur
Les cucurbitacées découpées pourrissent en moins d'une semaine. Elles se conservent une dizaine de jours au réfrigérateur emballées dans une cellophane. Il est préférable de les faire cuire les restes en soupe ou en purée pour les congeler.

Courges comestibles et décoratives

Courge musquée Trombocino d'Albinga (courge à trompe ou trompa)

Cette courge à l' allure de reptile est coureuse, elle se faufile partout. Un pied (une seule graine) produit 6 à 7 fruits jusqu'à 1m50 de long de 1 à 4 kg. La chair est orange clair avec un léger goût de noisette. Excellente en gratin, en purée, ratatouille, confiture. Très longue conservation.

Courge musquée Butternut (noix de beurre ou doux beurre)


Elle produit 4 à 7 fruits par pied de 8 à 12 cm dans la partie cylindrique et de 10 à 14 cm pour la partie renflée (ventre) et 15 à 25 cm de haut. Le poids varie entre 1,5 et 3 kg. Sa chair jaune orangée est fine fondante comme du beurre. Se cuisine crue, râpée ou cuite en velouté, souffé, frite, gratin purée tarte, confiture.

Courge Patidou (Sweet Dumping)

Variété ancienne, cette courge coureuse produit une dizaine de fruits par pied de 8 à 15 cm de diamètre de 200 à 500 g. Sa chair orangée est très fine ferme, sucrée ou goût de noisette. Se cuisine crue, râpée en vinaigrette ou cuite en purée, potage, gâteau, tarte et confiture.


Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com