Désherber sans désherbant

Mauvaise herbe.  Le désherbage est  un travail parfois pénible  qui peut prendre beaucoup de temps pour entretenir ses allées, abords  de maison, trottoirs, dallages, massifs de fleurs, potager…  Le grand succès des herbicides chimiques le prouve  


Mais avant de désherber, il faut considérer que les « mauvaises herbes » ne sont mauvaises que lorsqu’elles envahissent les cultures. Ailleurs, elles jouent un rôle utile pour l’environnement et la biodiversité. L’exemple des orties est sans aucun doute la meilleure preuve de l’intérêt qu’on porte pour elle. Il va de soi qu’un champ d’orties dans le potager n’est pas recommandé pour les plantes cultivées. Maintenant, il existe des méthodes simples et peu coûteuses pour désherber.

Le faux semis
Il  consiste à favoriser la levée des mauvaises graines en préparant la terre comme un vrai semis.  Dès que les petites herbes lèvent, vous les éliminez avec  une binette ou une griffe. Les jeunes plantules déracinées sont détruites au soleil. Le lendemain, la terre est prête pour être semé. Cette technique est recommandée avant de semer un gazon. 

Biner entre les rayons
La binette  aère la surface du sol et empêche la croûte de se former. Elle coupe les mauvaises herbes sans les déraciner. Elle favorise l’eau d’arrosage à pénétrer dans le sol, se faufile entre les fleurs et les légumes sans les abîmer. Renouvelez l’opération chaque fois que de jeunes plantules lèvent. Binez les indésirables  avant qu’elles ne fleurissent,  le matin de préférence pour que le soleil les grille durant la journée.

Pailler Le paillis empêche les herbes de lever. On paille aux pieds des arbustes, entre les légumes et les plantes à massif.  Utilisez différents matériaux (écorces de pin,  coquilles de fèves de cacao,  paillette de lin, aiguilles de pin, feuilles de fougères sèches,  tontes de gazon, fibres de pin, paille de blé ou d’orge …). On paille à partir du mois de mai lorsque la terre se réchauffe.

Desherbeur thermique à gaz
Le désherbage thermique consiste à provoquer un coup de chaleur (choc thermique)  pour éclater les cellules des plantes. Le but est de passer la flamme au-dessus des herbes sans les brûler en moins de 2 secondes à une distance de 10 centimètres.  Un seul passage suffit sur les jeunes herbes mais  nécessite plusieurs passages pour des plantes développées. L’appareil est composé d’un brûleur alimenté par une bouteille de gaz butane. Le desherbeur thermique s’utilise  pour les pavées,  allées gravillonnées, bordure de massif, gazon, trottoir…. L’utilisation d’un desherbeur thermique est déconseillée pendant une période de sécheresse pour cause d’incendie. Par sécurité, il est plus prudent deprévoir  un arrosoir d’eau à proximité ou mieux encore un extincteur.

Desherbeur à vapeur électrique
Il s’agit d’un appareil électrique équipé d’un réservoir d’eau qui  se transforme en vapeur d’eau. Vous positionnez une cloche sur l’herbe à détruire puis appuyez sur la gâchette afin de la détruire avec la vapeur. Le temps de traitement est environ 5 à 10 secondes selon la plante à détruire. La plante est bouillie et la partie aérienne se dessèche sous quelques jours en fonction de la vigueur de l’espèce. Comme pour le desherbeur thermique, l’opération est renouvelée plusieurs fois dans l’année selon s’il s’agit de plantes vivaces ou annuelles. Cet appareil est utile pour désinfecter à la vapeur le terreau pour les semis.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com