FIGUIER

FIGUIER. Il adore une exposition ensoleillée. Il supporte la sécheresse grâce à  ses longues racines qui puisent l’humidité dans les profondeurs su sol.
Dans les régions froides, plantez le figuier à l’abri d’un talus ou d’un mur exposé  plein sud.

 Le figuier résiste au froid jusqu’à -15°C. En-dessous de cette température, la partie aérienne est détruite mais la souche et les racines ne  sont généralement pas atteintes. L’année suivante l’arbre donne de nouveaux rejets sur la souche. Comme la plupart des arbres fruitiers, il craint les gelées printanières entrainant la chute des fruits après coup. Le figuier pousse presque partout sauf dans les terres argileuses qui retiennent l’eau en hiver. Si tel était le cas, drainez le fond du trou de plantation avec des graviers et gravats. Il apprécie particulièrement les sols sableux, profonds, calcaires et riches. Le figuier adore les expositions très ensoleillées. Dans les zones froides, on recherchera l'abri d'un talus ou d'un mur exposé plein sud.

Arrosage
Le figuier fabrique de très longues racines s’enfonçant  profondément dans le sous-sol. Dans les Pyrénées du côté Banyuls, on peut surprendre un énorme figuier « sauvage » accroché dans la montagne sèche et brûlante.  Sous la rocaille,  il  puise l’eau à plusieurs mètres de profondeur. Vous l’avez compris, en été le figuier aime la chaleur et l’humidité en même temps. Dans votre jardin (seulement s’il fait sec), arrosez-le à partir du printemps jusqu’au milieu de l’été. Mais attention ne pratiquez pas l’arrosage en surface à 20 cm de profondeur, il est inutile et nuisible pour le figuier. Vous devez lui apporter de l’eau en profondeur toujours pour atteindre ses racines (sauf si votre arbre puise lui-même une eau souterraine). Pour atteindre ses racines, une astuce consiste à glisser un tuyau de drainage sur au moins 50 cm de profondeur entre ses racines. L’idéal est de le mettre au moment de la plantation.  Les arrosages doivent espacés et copieux.

Bon à savoir

  • Evitez de planter un figuier sur une pelouse car l’engrais gazon provoque la chute prématurée des figues 
  • En conteneur, on peut théoriquement planter un figuier toute l’année (hors période de gel). Mais il est préférable d’attendre l’automne lorsque la terre est encore chaude (mi-octobre à fin novembre). Dans un sol argileux, lourd et humide, mieux vaut attendre  le printemps
  • Vous pouvez palisser les branches le long d’un mur exposé au sud.
  • Le figuier se multiplie soit par marcottage (toute l’année), soit par bouturage  (septembre ou fin février) ou par rejet (automne ou printemps)
  • Le lait du figuier brûle la peau et donne des démangeaisons, il est conseillé de mettre des gants pour cueillir les figues
  • Un figuier unifère produit une seule récolte à l’automne. Un figuier bifère donne 2 récoltes (juin-juillet) et automne
  • Le figuier « unifère » se taille au printemps à la montée de sève. La variété « bifère » contentez-vous de limiter la hauteur et d’un petit éclaircissage
Variétés intéressantes  

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com