Impatiens de nouvelle guinée

   

Avec les températures plus clémentes, voici venir les  superbes impatiens de Nouvelle Guinée dans les jardineries. En appartement, sur le balcon ou en massif, elles se plaisent partout.

Les impatiens de Nouvelle Guinée sont des plantes relativement récentes puisqu’elles sont arrivées en 1970 en Europe suite à un croisement de plusieurs espèces. Contrairement à leurs petites sœurs annuelles d’être plus solides et de se plaire à la fois à l’ombre et au soleil  car elle supporte des petites périodes de sécheresse.

Plante d’appartement
Bien qu’il s’agisse d’une fleur annuelle destinée au jardin et aux jardinières sur le balcon. Elle mérite aussi de séjourner à l’intérieur d’un appartement comme plante fleurie car elle peut se garder plusieurs années dans une pièce lumineuse à l’abri des courants d’air. Son entretien consiste à supprimer les fleurs fanées au fur et à mesure, des arrosages réguliers en prenant soin de la faire sécher entre-deux (un excès d’eau entraine la chute des fleurs).  Elle apprécie des apports d’engrais « plantes fleuries » tous les 15 jours du mois d’avril jusqu’en septembre.  Passé cette période, réduisez les arrosages et supprimez l’engrais jusqu’au printemps prochain.

Plante à massif
Dès que les gelées ne sont plus à craindre, les impatiens de Nouvelle Guinée trouve sa place au jardin dans un massif en association avec  des fuchsias (mi-ombre) ou de géraniums (soleil). Elles forment des plantes buissonnantes de 30 à 50 cm (parfois plus) de haut et autant de large.  Comptez un minimum de 30 cm entre les plantes. Trop serrée, l’impatiens de Nouvelle Guinée s’abime à l’intérieur (pourriture).  Selon les variétés, son feuillage plus ou moins foncé est surmonté de fleurs aux couleurs lumineuses : blanc, violet, rose, rouge, orange et parfois bicolore.

En pot, en vasque ou en jardinière
Choisissez des contenants assez volumineux car trop exigus, elle risque de souffrir et se développer difficilement. Un terreau géranium lui convient très bien. Comme pour la culture intérieure, faites sécher la motte très légèrement entre deux arrosages et apportez un engrais « géraniums » ou/et « plantes fleuries » tous les 15 jours en mai et une fois par semaine à partir du mois de juin jusqu’à la fin de l’été.  Ce même régime est valable pour la plupart des plantes annuelles cultivées en jardinières.


Bon à savoir
 Les impatiens de Nouvelle Guinée plantées à l’extérieur peuvent être arrachées avant les gelées et être rempotées dans des pots pour passer l’hiver à l’abri du gel dans une pièce lumineuse dont la température est supérieure à +5°C .

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com