Le chou kale, la star des légumes

On en parle partout, on le trouve nul part ou presque... le chou kale est le chouchou des médias. Il rencontre un véritable succès aux États-Unis chez les stars qui vantent ses vertus surprenantes.

 

Si vous avez été emballé par les émissions de télé glorifiant le chou « kale » (non anglais du chou frisé non pommé) et que vous souhaitiez le cultiver vous-même. Sachez que par expérience, vous risquez de parcourir de nombreuses jardineries pour revenir bredouille. Or cette année quasi tous les paquets de graines du chou kale ont disparu des présentoirs.Les grandes marques de semences ne souhaitent plus le référencer. Que se passe-t-il avec ce chou ? Si les anglo-saxons adulent ce légume oublié car d'après les spécialistes alimentaires, ils regorgent de propriétés surprenantes pour notre santé. En France, le chou kale ne prend pas ! Sauf « prêt à consommer » dans les boutiques spécialisées ou par-ci par là, au beau milieu d'un massif comme élément de décor et encore. En anglais le chou « kale » se prononce « kele ». Ce côté un peu British peut déplaire à moins qu'il s'agisse de sa ressemblance avec le chou à vache.

Le chou frisé ne pomme pas
Autrefois, comme tous les choux non pommés, il était classé comme chou fourrager, cultivé pour l'alimentation du bétail. Sauf dans les pays nordiques, le chou frisé constituait un excellent légume où les feuilles résistaient aux grands froids. Voici une excellente raison pour poursuivre la culture du chou frisé (kale) dans un jardin comme plante décorative et nutritive le « deux en un ». Sous réserve de trouver des graines mais sachez qu'en un clic, le chou kale est disponible sur internet. En moins de 3 jours (sans vous déplacer), les paquets de graines sont livrées dans votre boite au lettre.

Semer pas à pas le chou kale
Il se cultive comme tous les choux. Se sème à partir du mois d'avril en pépinière sous un abri (tunnel, châssis...) et se repique en pleine terre en juin dans un sol profond, riche et frais. Plus tard, il se sème en ligne et en pleine terre sans protection. La levée est très rapide pourvu que la terre reste humide.
1) Égalisez la terre très finement, la graine germe plus facilement dans une terre douce.
2) Tassez la surface du sol avec le dos d'un râteau ou une planchette.
3) Tracez une petit sillon sur une terre ferme sur 1 cm de profondeur.
4) Semez les graines pratiquement une à une avec un semoir (attention les graines rondes déroulent très vite)
5) Cachez les graines avec de le terre très fine.
6) Tassez le semis une nouvelle fois avec une planchette.
7) Couvrez le semis avec une toile en jute pour conservez l'humidité en surface jusqu'à la levée ( environ une semaine selon la température).
8) Arrosez copieusement avec une pomme douce sur la toile.

 

 

----------------------------------------------

Protéger les légumes contre les insectes


Pourquoi s'enquiquiner à pulvériser des insecticides dans le potager alors qu'on peut s'en dispenser. Sachez que plusieurs enquêtes récentes prouvent que les jardiniers déversent davantage de pesticide au m² qu'un agriculteur qui pratique une culture conventionnelle.

Or sur une petite surface, il est facile de faire barrière aux nuisibles en couvrant les légumes sensibles avec un filet anti-insecte dont les mails sont au maximum de 0,8 mm. Il protège efficacement contre les parasites des carottes, choux (piéride), navets (mouche), poireaux (mineuse)....

 

----------------------------------------------

Questions

EAU DE VAISSELLE
Peut-on arroser des arbres fruitiers avec de l'eau de vaisselle ? Est-elle néfaste pour leur santé ?

Jacques M. Sedan (Ardennes)
L'eau de vaisselle est classée « eau grise ». Elle est chargée (en principe) de liquide de vaisselle qui risque de polluer la terre et empoisonner vos arbres petit à petit. Dans une eau de vaisselle, il y a aussi des graisses, vinaigres, sels, huiles... qui en excès peuvent brûler les racines. Mieux vaut laisser envoyer cette eau grise vers un système qui traite l'eau des eaux usées (assainissement individuel ou collectif) qui dépollue l'eau de vaisselle en une eau saine. En revanche, il est fortement conseiller d'utiliser l'eau de lavage des légumes pour arroser vos plantes.


ABRICOTIER OU PRUNIER
Mon abricotier, d'une dizaine d'années est  "mort subitement" au printemps 2015 (ni fleur, ni feuille) et je l'ai laissé en place. Aujourd'hui je le dessouche car il n'y a vraiment plus d'espoir. J'ai néanmoins conservé deux rejets, espacés d'environ 4 mètres qui mesurent un bon 1.30 mètre que j'ai tuteuré.Ils sont couverts de feuilles et, malgré leur tige un peu frêle actuellement, puis-je en espérer quelque chose d'intéressant ?
M. Gilles Cousin, Pogny (Marne)

Deux suppositions sont possibles. Ce sont des rejets du porte-greffe de l'abricotier qui la plupart du temps sont des pruniers (myrobolan) ou autres... Pour obtenir de nouveau des abricots, il est impératif de les greffer avec un abricotier. Ou il s'agit d'abricotiers francs issus de noyaux. Avec un peu de patience, vous pourrez récolter des abricots.

 

----------------------------------------------

Installer un carré de potager sur une pelouse


Etendez une toile géotextile sur le terrain pour empêcher les herbes de pousser. Découpez des carrés de la dimension de vos structure, en principe 1m20 x 1m20 mais peut-être moins. Complétez votre coffre avec de la terre si vous en possédez ou du terreau vendu en sac.

Préférez les terreaux « plantation, rosier ou géranium » car ils sont mélangés avec un peu d’argile. Ecartez vos carrés de minimum 60 cm pour mettre à la tondeuse de passer aisément. Cette distance est nécessaire aussi pour donner de l’air aux légumes et aux fleurs cultivées dans les carrés.

 

Livres

Stop aux ravageurs dans mon jardin !

Les pesticides de synthèse sont dangereux pour la santé aussi bien que pour l’environnement. En 2019, leur usage sera interdit pour les jardiniers amateurs. C’est donc, dès aujourd’hui, le moment de se familiariser avec la protection biologique qui offre de nombreuses solutions curatives et préventives efficaces pour les principaux ravageurs au potager, verger ou jardin d’ornement. Toutes ces solutions sont détaillées dans ce livre (accueil des auxiliaires, choix de plantes adaptées, bonnes pratiques de culture…), qui dresse également les portraits des ravageurs et présente les moyens de lutte adaptés : badigeons, pièges, voiles anti~insectes, préparations biologiques. Bref, une vraie « boite à outils » pour jardiner au naturel, sans pesticides chimiques !

De Denis Pèpin - Editions Terre Vivante

 

Encyclopédie Flammarion du potager
Un tout en un 100% bio, 100% bon sens. Connaître sa terre, la nourrir, la protéger. Climat, type de sol, fertilité, paillage, engrais verts... Plus de 200 fiches : légumes, fruits, aromatiques. Les conseils de culture, les meilleures variétés, les légumes vivaces, les fruits méconnus, les fleurs comestibles... Les bons gestes et techniques des pros. S'adapter au changement climatique, adapter ses techniques de culture à son type de sol, photos en pas à pas (planter un arbre fruitier, semer en terrine, monter des "lasagnes"...) Potager en carrés Comment en profiter toute l'année et le combiner avec ses autres cultures. Quels fruitiers choisir et comment les soigner ? Quelle variété, quelle forme, quel porte-greffe sont les plus adaptés à votre jardin ? Comment tailler vos fruitiers ? Le jardin de cueillette en ville. Que planter sur son appui de fenêtre, son balcon, sa terrasse... pour des récoltes tout en gourmandise ? Permaculture : que peut-elle nous apporter ? Zonage du terrain, design permaculturel, création de buttes, petit élevage... Ravageurs et maladies. Les méthodes respectueuses de l'environnement. Le calendrier des travaux. Les tâches essentielles à réaliser dans votre potager tous les mois.

De Xavier Mathias et Denis Retournard
Préface de Alain Baraton
Editions Flammarion

 

 

----------------------------------------------

Préparer les villes, villages et maisons fleuries


Ce n'est pas la lune rousse qui a roussi et joué un vilain tour autour et pourtour des pelouses, talus, fond de fossés. Il s'agit d'un herbicide (tue herbe) atomisé avec la bonne intention de fleurir et verdir les alentours.

Que dame tondeuse puisse circuler sans allez retour pour économiser l'huile de coude. D'ici quelques jours pendront place à la queue leu leu et en quinconce les sauges agératums, œillets d'Inde, bégonias bien encadrés par l'atomiseur, gardien du fleurissement.

 

 

--------------------------------------------------------

Rempoter un cactus sans se piquer


1) Drainez le fond du pot avec une couche de 1 à 2 cm de billes d’argile.
2) Ceinturez le cactus avec un journal pour l'attraper sans se piquer.
3) Glissez une terre prêt-l'emploi cactée avec un peu de sable fin pour affiner et diminuer sa richesse.
4) Attendez plusieurs jours avant d'arroser. Si la terre de rempotage souille les aiguilles, pulvérisez un peu d'eau sur le cactus pour le nettoyer. Prochain arrosage d'ici 2 semaines.

 

 

--------------------------------------------------------

Questions


Cendres de granulés
Pourriez vous me dire si les cendres récupérées de la combustion de mon insert à granules sont néfastes pour le jardin ? Je les vide régulièrement sur la terre et on m'a dit que ce n' était pas bon !

Claudine Rautenberg Épernay (Marne)

Les cendres de granulés comme les cendres de bois sont utiles au jardin à condition de respecter les doses. Comptez une poignée au m². Rassurez-vous, les granulés de bois proviennent principalement des déchets de scierie. Du bois n'ayant pas subi de traitements chimiques. Ils sont obtenus par compression sans produits chimiques, c'est l'amidon (un produit naturel) assure sa rigidité

 

Livres

J'accueille et j'observe les oiseaux dans mon jardin
A nous donc de leur proposer « gite et couvert » grâce aux conseils expérimentés de Gilles Leblais. Abris, nichoirs… haies et bosquets, fleurs… autant d’aménagements indispensables au jardin ! Et pour les aider, indispensable de mieux les connaître ! Grâce à ce livre vous pourrez identifier facilement fauvettes, grimpereaux, huppe fasciée, mésanges, pics, rossignol, rouge~gorge, rouges~queues, sittelle, troglodyte mignon et des tas d’autres oiseaux familiers du jardin.
Gilles Leblais, ornithologue, animateur nature, auteur écrivain et photographe naturaliste, s’est spécialisé dans l’aménagement du jardin pour accueillir la faune sauvage. Journaliste et consultant en jardin naturel et sauvage, il anime régulièrement des conférences et des stages sur ce sujet.
De Gilles Leblais – Editions Terre Vivante

 Des salades toute l'année dans mon jardin
Très répandues dans nos potagers, les salades bénéficient d’une réputation trompeuse de culture facile. Et pourtant, quel jardinier ne s’est jamais heurté au problème de la salade « qui monte », trouvé perplexe devant les variétés à cultiver pour maintenir une production régulière toute l’année, cassé la tête sur l’échelonnement des semis pour ne pas se retrouver avec 10 salades à consommer en même temps, puis plus rien pendant 2 semaines… ? Xavier Mathias nous livre ses secrets pour surmonter ces écueils, et plus encore. Au~delà des classiques laitues et chicorées, il nous invite à élargir la définition de la salade pour inviter dans cette grande famille jeunes pousses, fleurs comestibles et quelques sauvageonnes de nos potagers. Tout pour se régaler toute l’année et découvrir au passage de nouvelles saveurs.
De Xavier Mathias – Editions Terre Vivante

Un potager pour les nuls
 
 
Que vous disposiez d'une grande surface ou d'un simple balcon, Un potager pour les Nuls est fait pour vous ! Du choix des graines à la préparation du sol, en passant par l'agencement de votre potager, ce guide très pratique vous dit tout ce qu'il faut savoir. Découvrez les meilleures variétés de tomates, poivrons, haricots, mais aussi fines herbes et tous les trucs d'un pro pour entretenir votre jardin et vous débarrasser des nuisibles. Apprenez à stocker votre récolte, à congeler ou mettre en conserve vos fruits et légumes, et aussi à faire vos propres graines.
 
De Charlie Nardozzi – Editions First

 

----------------------------------------------

Planter les pommes de terre sous un tunnel chenille

Saint Joseph ou pas, c'est le moment de planter ou plutôt de tenter de mettre en terre quelques pots de pommes de terre précoces (cycle court). Elles poussent entre 70 et 110 jours (nombre de jours est signalé sur les étiquettes). A cette époque de l'année, vous devez les abriter pour en avoir très tôt sous un tunnel chenille ou mi-serre. Cette opération n'est valable que si vos plants sont déjà germés. Si le germe n'est pas sorti, elles sont mieux rangées dans une clayette à la lumière dont la température est voisine de 10 °C. Les variétés intéressantes pour en avoir tôt 'Appolo', 'Belle de Fontenay'

http://www.serres-natural.fr/

 

 

 

   
 

 

 

 

 

 

Copyright 2011 imageVerte - hubertlejardinier.com - contact