Réussir le compot

# DECHETS - Avec les tontes de gazon, les tailles, les fleurs fanées, les épluchures de légumes, les litières des animaux domestiques... voici les principaux ingrédients pour réaliser un bon compost.

Encore faut-il faire les bon mélanges au bon moment. A partir du printemps et jusqu'en automne, les tondeuses engloutissent dans le panier des quantités d'herbes. Le tas fumant monte à une vitesse vertigineuse, avec cette odeur d’ensilage qui embaume le jardin. On aime ou on aime pas ! Toujours est-il que cette soupe molle entassée mériterait d'être agrémentée avec d'autres éléments durs comme par exemple de petites tailles d'arbustes (sauf rosiers) ou du BRF (Bois Ramifié Fragmenté) issu des déchetteries après broyage.

Mélanger de dur avec le mou
La technique consiste à mélanger les déchets. Les tontes de gazons, fanes de légumes, mauvaises herbes, fruits gâtés... sont considérées comme des éléments mous. Alors que les branchages, brindilles, tailles, œufs, cartons, paille sèche, sciure non traitée... font partie des éléments durs qui vont permettre d'avoir un tas de compost aéré et plus consistant. L'un ne va pas sans l'autre ! Il est important de monter votre compost en faisant des lits successifs de tontes (mou) et branchages (dur). S'il fait sec, arrosez le tas pour accélérer la décomposition et inviter les vers de terre à digérer la matière organique.
Vous pouvez aussi l’enrichir avec du fumier frais (bovins, chevaux, moutons…). Seules les racines de chiendent ou liserons seront mises de côté. Évitez les fanes de pommes de terre, tomates, poireaux qui risquent de propager des maladies plus tard. Attention le compost n’est pas une décharge !!!
On accélère la décomposition du compost en le remuant de temps en temps. Mais il ne faut pas perdre de vue que ce sont les lombrics qui usinent et digèrent les déchets pour le transformer en un excellent amendement naturel.

Combien de temps faut-il avant son utilisation?
A partir de 3 mois après l’avoir entassé dans un silo ou en tas. Lors de la première utilisation, la durée est environ du double pour que la faune des petits animaux et des micro-organismes s’activent. Pour l’affiner pleinement, conservez le compost encore quelques mois. Vous pourrez alors le tamiser avec un grillage avant son utilisation.

Ou l’installer ?
Il est préférable de l’installer mi-ombre ou à l’ombre d'un arbre sauf conifères. Il peut caché en tressant autour un plessis éphémère. Rien ne vous empêche de semer quelques plantes grimpantes pour le rendre plus discret. Sinon optez pour le composteur.

La bonne dose
Gazon: 3 à 5 litres par m²; massif de leurs : 4 à 6 litres par m² . Arbres fruitiers: 5 à 10 litres par m². Tomates, cornichons, pomme de terre, plants de choux, céleris, asperges, maïs, rhubarbe : 10 à 15 litres par m². Salades, choux raves, radis, fenouils, betteraves rouges, bettes, salsifis, persil 5 à 10 litres par m². Épinards, mâche, chicorées, carottes, oignons, poireaux, petits pois, haricots (compost bien mûr) 3 à 5 litres par m².

 

 

 

--------------------------------------------------------

 

Questions

MULTIPLIER LES HÉMÉROCALLE
J’ai plusieurs pieds d’hémérocalle à diviser. Faut-il attendre le printemps ?
Les hémérocalles (lis d’un jour) se divisent au printemps ou en automne. Si vous les changer de place, rien de plus facile, il suffit de faire une petite tranchée autour de la touffe afin de démêler les racines plus facilement. Puis à l’aide d’un couteau à longue lame, découpez en 3 ou 4 éclats, voir beaucoup plus si le pied est important. Une seule rosette est capable de donner un nouveau pied mais il faut attendre une année supplémentaire pour obtenir des fleurs. Bien que les hémérocalles tolèrent une exposition mi-ombre, ils sont plus florifères installés au soleil dans une terre drainée enrichie avec du compost. Comptez entre 40 et 60 cm entre les nouveaux plants. Si les hémérocalles supportent très bien la sécheresse, la première année vous pouvez conserver l’humidité avec un paillis mais attention aux limaces et escargots qui raffolent de cette plante vivace.

HIBISCUS À LA MAISON
Il y a 3 semaines, j'ai rentré à la chaleur mon hibiscus, Or depuis queques jours, il perd ses boutons et quelques feuilles. Que se passe-t-il ?
La plupart des hibiscus de Chine (rose de Chine) perdent leurs boutons lorsqu’ils passent de l’extérieur vers l’intérieur. Cette chute de boutons est une réaction à sa nouvelle vie d’appartement. Dans son pays d’origine en zone tropicale, il prospère en pleine terre. Le climat de l’Ile de France oblige à le rentrer pour le protéger du froid, contrairement à l’hibiscus syriacus qui résiste à des températures très froides. Tant qu’il ne gèle pas, maintenez l’arbuste à l’extérieur pour le rentrer au dernier moment. Si votre hibiscus, n’est pas une plante d’intérieure, les quelques pucerons cachés dans les feuilles vont profiter de la douceur intérieur pour se multiplier. En prévention, pulvérisez du savon noir sur le feuillage. A l’intérieur, placez votre pot près d’une source de lumière à une température de 15°C. Selon la température et la luminosité, maintenez la terre très légèrement humide.

 

--------------------------------------------------------

L’entretien de la serre après l’été

1 Sortez toutes les plantes  malades ou pas (lorsqu’elles sont en pot) pour les pulvériser une solution de savon noir
2 Désherbez les mauvaises herbes qui risquent d’être un foyer à insectes (pucerons, acariens…)
3 Nettoyez les vitres avec une eau savonneuse (produit à vitre)  puis pulvérisez une eau javellisée à 10 % sur toutes les parois ainsi que le matériel utilisé (terrine, pot, bac…).
4 Arrosez copieusement  le sol pour rincer les sels accumulés dans l’année. Vous pouvez envisager une désinfection à la vapeur.
 

 
 

--------------------------------------------------------

 

Questions

PRÊLE ET LISERON
Après un été très pluvieux, mon jardin est envahi par de la prêle et du liseron ?  Quoi faire ?
Avec ou sans pluie, la prêle est capable d’investir complètement un terrain. Contrairement à une idée reçue, plus vous répandez de désherbant pour s’en débarrasser plus elle prospère par la suite car elle est plus résistante que les autres plantes. C’est la cas le long des lignes de chemin de fer ou autres lieux régulièrement arrosés aux herbicides. Or  La prêle a besoin de lumière pour se développer. Dans un terrain, une  rocaille, entre les arbustes essayez de pailler entre les plantes pour priver le sol de lumière.  Etendez une toile géotextile de couleur noire. Plus la végétation des plantes hôtes sera importante moins la prêle pourra se développer. Le travail du sol accentue leur prolifération. Mieux vaut couper les tiges le plus souvent pour épuiser les plantes.
Quant aux liserons, évitez de mouliner la terre avec les fraises d’un motoculteur qui découpent et bouturent à outrance les racines. Maintenant, avec une fourche bêche ou genre grelinette (aerogrif) sortez les racines sans les fracturer. Dans un terrain complètement envahi, semez un engrais vert ou une luzerne pendant plusieurs années (3 ans) pour enrayer et surtout élimer prêles et liserons 

MAUVAISE HERBE DU FUMIER
Avant je n’avais pas de mauvaises herbes dans mon jardin, depuis que j’ai ramené un camion de fumier d’une ferme, mon terrain est envahi par de petites herbes indésirables. Comment puis-je m’en débarrasser ?
Il n’est pas rare suite à un apport de fumier de favoriser le développement de petites herbes annuelles. Dan pareil cas, pratiquez le faux semis pour exterminer les « mauvaises herbes » sans l’utilisation d’herbicide.  Il suffit de préparer le terrain comme si vous alliez l’ensemencer. Attendez au moins une semaine lorsque les jeunes plantules commencent à sortir et passez la binette de préférence lorsqu’il y a du soleil. Répétez l’opération plusieurs fois. Sachez qu’il est avantageux d’apporter du fumier dans un terrain à condition de ne pas exagérer les doses et surtout de planter ou semer les plantes gourmandes à cet endroit.

FLEURS D'HORTENSIA SÈCHENT
Comment peut-on faire sécher les fleurs d’hortensia ?
Coupez les fleurs en fin de saison lorsque la sève commence à redescendre, c’est-à-dire maintenant. Commencez par retirer les feuilles puis suspendez les fleurs la tête en bas dans un local sec et surtout à l’abri de la lumière pour que les fleurs conservent leurs couleurs. Plus les fleurs sèchent vite plus elles resteront vives. Une fois sèches, utilisez vos fleurs dans un bouquet sec éloigné d’une fenêtre de façon qu’elles ne perdent pas leurs couleurs. Surtout n’utilisez pas de laque à cheveux pour les conserver, elle colle les poussières par la suite.

FOUGERE À FOISON
J’ai aménagé un grand terrain sableux en parc d’ornement en apportant des grosses pierres de tailles de 3 à 4 tonnes.  Pourquoi depuis plusieurs années des fougères poussent au pied de ces pierres ?
Les fougères apprécient, l’ombre et la fraicheur des pierres. Il suffit que quelques exemplaires se trouvent là lorsque avez installé vos pierres  pour qu’elles profitent du bien être. Puisque apparemment les fougères se plaisent dans votre parc d’ornement, vous devriez en profiter pour l’aménager avec d’autres variétés de fougères dont certaines sont à feuillage persistant.

AZALEE CHANGE DE COULEUR
Je possède depuis 13 ans une azalée rose à bords blancs que je soigne particulièrement car c’est un cadeau de mon petit fils. L’été, elle est dehors à l’ombre et l’hiver sur mon balcon fermé par des vitres (petite véranda). J’ai eu la surprise voilà 2 ans de voir une fleur toute blanche se former au centre de la potée. Cette tige grandit avec au moins une dizaine de fleurs. Une surprise de la nature que je voulais signaler.
Cette anomalie n’en n’est pas une car en fait la tige est sans doute issue du porte greffe de votre azalée. Si les azalées sont la plupart du temps bouturées, certaines variétés plus sophistiquées sont greffées. Il arrive parfois que porte-greffe reprenne le dessus. Seulement, méfiez-vous car au bout de quelques années, il fera disparaitre l’azalée à fleur panachée rose et blanc. Autre phénomène, les plantes sont sélectionnées pour obtenir de nouvelles variétés issues d’une azalée blanche par exemple et qui reprend ses origines. C’est le cas en Normandie avec les rhododendrons qui reprennent leur couleur mauve. Plus sympathique, il s’agit peut-être d’une modification d’une partie de votre azalée en une nouvelle variété.  

--------------------------------------------------------
En kiosque

 

 


LES PLUS BEAUX JARDINS
Numéro 3 du magazine LES PLUS JARDINS. Vous allez découvrir des jardins dont les concepteurs ont rivalisé d’imagination. Des jardins au bord de la mer et des idées déco pour (re)faire les murs, claustras et autres palissades de votre jardin ou votre terrasse. Vous retrouverez également des reportages sur des jardins design voire ultradesign, parfois étonnants. En tout cas, une certitude, ils ne laissent jamais indifférents.

   
 

EXTERIEURS DESIGN
Le magazine du nouvel art de vivre outdoor.
Lieu d’échange et pièce à vivre le jardin, est devenu, avec les terrasses et les balcons,  un véritable espace à aménager.
Extérieurs design magazine est dédié à ceux qui veulent aménager leur extérieur en intégrant le design
Magazine bimestriel de 148 pages, référent et expert du jardin design, il propose de nombreuses idées d’aménagements
adaptables à toutes les surfaces et facilement réalisables par les lecteurs grâce à des portfolios et des conseils d’experts.

   
 

MAISON ET JARDINS ACTUELS.
Facile et pratique, ce bimestriel aborde tous les grands thèmes de la décoration, de l'habitat et de l'aménagement extérieur. À chaque numéro, faites le point sur les événements régionaux ou nationaux, les salons, les livres, les nouveaux produits et pénétrez dans les jardins des plus belles demeures.
À chaque page, vous trouverez l'inspiration qu'il vous manque pour redonner vie à votre jardin... et qui sait, découvrir que vous avez peut-être la main verte !

--------------------------------------------------------
Livres

 

POTAGER URBAIN


Aujourd’hui, 75 % des françaisevit en ville. Toutefois, dans leur grande majorité les citadins possèdent des racines rurales et retrouveraient volontiers le plaisir de produire des légumes pour leur consommation familiale. Créer un potager au bas d’un immeuble, sur un balcon ou une terrasse, en pleine terre sur une parcelle collective ou au fond d’un petit jardin privé est possible. Nicolas Bel apporte son expertise pour mettre en place des systèmes de cultures simples et efficaces sur de petites superficies  Des pas à pas illustrés et des photographies prises dur le terrain explicitent chaque technique.

De Nicolas Le Bel - Hachette éditions

   
AGENDA RUSTICA 2015 DU POTAGER

Ce nouvel agenda rustica 100 % potager n’attend plus que vous ! Retrouvez-y des proverbes, des actualités, des conseils de culture, les variations de la Lune, des recettes de cuisine, une sélection de variétés de légumes, un espace notes… Notre auteur professionnel vous aide à organiser votre année avec les meilleurs outils.   

 Edition Rustica - Collection Millesimes   

   
JARDINER SUR MON BALCON

Tous les conseils d'un expert pour cultiver ses plantes en pot sur balcons et terrasses. Les bases : choisir le bon pot et le bon endroit, arroser, rempoter, fertiliser. Plante par plante : ce qu'il faut savoir sur les plantes à fleurs, les bulbeuses, les aromatiques, les légumes, les grimpantes. Idées d'aménagement pour votre balcon et votre terrasse.      
De Jean-Michel Groult - Edition Ulmer

--------------------------------------------------------

 

 

 

--------------------------------------------------------

DESSERER ET REPIQUER LES LAITUES BATAVIAS POUR L’AUTOMNE

  1. Ce sont des laitues qui ont été semé au début du mois d’août et qui ont besoins de place pour grossir
  2. Travaillez la terre sur 15 cm de profondeur avec un croc
  3. Enrichissez la terre avec un engrais organique type « engrais légumes »
  4. Avant de repiquer habiller  les feuilles et les racines de moitié  pour éviter l’évaporation
  5. Repiquez tous les 25 à 30 cm sans enterrer les feuilles, tassez avec le bout des doigts et arrosez.

 
 

--------------------------------------------------------

 

 

Planter un buis dans une cour gravillonnée avec un géotextile 

 

 
  1. Découpez le géotextile en croix puis creusez  avec une tarière le trou de plantation sur une profondeur d’au moins 40 cm.
  2. Drainez avec du sable grossier sur 10 cm puis mélangez un engrais organique avec ½ terre,  ¼ terreau  ¼ compost
  3. Arrosez copieusement le buis avant la plantation
  4. Après avoir placé le buis à la même hauteur, glissez le mélange de terre en le tassant soigneusement.
  5. Arrosez le feuillage avec une pomme. Renouvelez l’arrosage une semaine plus tard.

 

 

 

 

 

 

Copyright 2011 imageVerte - hubertlejardinier.com - contact