LIMACES

Les gastéropodes sont une véritable calamité pour le jardin. Malheureusement leur élimination avec des produits chimiques entraine la mort des hérissons ainsi que les animaux domestiques et notamment les chats et les chiens.

Quoi de plus désolant de planter  12 salades au printemps est de se retrouver avec 3 salades qui se battent en duel au milieu d’une parcelle. Quelle tristesse de ramasser des fraises rongées à l’intérieur. Que dire des haricots qui à peine levée sont coupés à ras de terre. Les delphiniums, œillets d’inde, iris, zinnias, hostas…très peu de fleurs échappent au grignotage des limaces et escargots. Que faire ? Attendre que le hérisson veuille bien en prendre et en reprendre… Se remettre à élever des canards de barbaries ou de Rouen ?  Pas facile de concilier élevage et jardinage ! La solution est de ne pas céder à la panique et d’être prévoyant. Voici quelques remèdes radicaux qui vous aideront à lutter contre les gastéropodes

Les bonnes astuces

  • Faites macérer une décoction de feuille de cassis sur vos plantes pour cacher l’odeur des plantes attaquées.
  • Placez une vieille planche sur la terre où sur le gazon, les limaces viendront se  mettre à l’abri du soleil la journée. Cette technique est valable aussi avec des sacs en jute.
  • Piégez les limaces avec des rondelles de courges, les limaces se rassemblent dessus pour les dévorer
  • Evidez un demi pamplemousse, placez le piège près des plantes à protéger, les limaces se rassemblent à l’intérieur, il ne vous reste plus qu’à vous débarrasser des gastéropodes
  • Placez des pots de yaourt ou des boites de conserves remplis à moitié de bière. Attirées par le liquide, les limaces finissent par se noyer dans l’alcool. S’il pleut renouveler la bière tous les  2 à 3 jours pour que le piège reste efficace. Cette technique est parfois remise en cause en Angleterre car parait-il que les hérissons se saouleraient à la bière et serait moins vigilent en traversant les routes.
  • Après la tonte de gazon, ramassez les limaces à la tombée de nuit,   elles apprécient l’herbe fraichement coupée.
  • Fabriquez des barrières sèches avec de la sciure de bois, aiguilles de pin, fougères, poudre d’algues calcaires. Attention les barrières se lèvent lorsqu’il pleut pendant plusieurs jours de suite
  • Les limaces adultes se reproduisent surtout au printemps et pondent leurs œufs dans la terre fine près des  plantes et plus particulièrement en périphérie de jardin. Evitez donc de semer  les plantes qui les attirent (salades, choux, concombre…)  au bord des allées engazonnées. Préférez  les plantes moins sensibles comme l’ail, échalote, oignon, pomme de terre.

Qui mangent les limaces ?  
Le principal prédateur des limaces et escargots est sans aucun doute  le hérisson. Le Carabe doré (carabus auratus). Il est surnommé à juste titre « jardinière ». Ce coléoptère vit dans les haies, sous les branchages et sous les vieilles pierres (gravats). Très mobile, il est capable de parcourir plusieurs dizaines de mètres pour dévorer les limaces, escargots mais aussi les carpocapses des pommes et des poires. Les canards qui autrefois gambadaient autour des fermes et des villages consomment une quantité incroyable de limaces. Un lâché de palmipèdes dans un jardin assure une bonne lutte contre les gastéropodes, seulement les canards sont très friands des légumes et fleurs. Se nourrissent aussi de limaces et escargots : les crapauds, les rats, les musaraignes, les taupes, les  fourmis et bon nombre d’oiseaux…

Sauver les hérissons
Une vie d’hérisson n’est pas facile avec les accidents de circulation sur la route mais contrairement à une idée reçue ce sont surtout les jardiniers qui détruisent principalement les hérissons en dispersant les granulés à limace à base métaldéhyde ou de carbamate (1/4 du taux de mortalité). De nombreux hérissons se noient dans les piscines. La disparition des haies, du bocage, des bosquets. L’ingestion d’insectes contaminés par des insecticides.
Pour conserver des hérissons, vous devez planter des haies champêtres (évitez la haie de thuyas). Fabriquez des abris avec des feuilles mortes sous un tas de bois. Laissez des trous d’au moins 10cm dans votre clôture. Ne brûlez jamais un tas de feuilles sèches en hiver. Ne dérangez jamais un nid d’hérissons. Laissez une pente douce vers le bassin. En cas de fortes chaleurs, donnez-lui à boire de l’eau et jamais de lait.

Anti-limace naturel
Il existe un produit anti-limace naturel vendu  sous le nom de Ferramol.  Il s’agit d’une combinaison à base de Fer qui n’induit pas de pollution et épargne les hérissons, chats, chiens, lombrics, oiseaux…. Il a pour avantage d’être très résistant à la pluie, d’attirer  les mollusques et de bloquer leur alimentation. De plus, il n’y a pas de trace de bave et peut être utilisé jusqu’à la récolte.

Répulsifs naturels
Les limaces détestent la moutarde, le persil,  le trèfle, cerfeuil, capucine,  bégonias.  Profitez de ces plantes pour encercler vos plantes sensibles. Faites macérer une à deux heures les feuilles dans 10 litres d’eau et arrosez vos plantes avec cette solution

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com