Lutter contre le refroidissement

Après plusieurs semaines douces, l’hiver semble montrer le bout de son nez. Ce froid salvateur  permet de calmer dame nature qui  se prenait déjà pour le mois mars. Retour à la case départ, il y a quelques mesures  à prendre pour lutter contre le refroidissement.


Fini les soucis en fleurs, les laitues d’automne vertes, les rosiers en fleurs, les géraniums qui bravent les fenêtres comme si nous étions au mois de septembre. Et puis, il y a ceux qui s’impatientent de redémarrer au fleurir avant l’heure commeles crocus, forsythias et bien d’autres arbres et arbustes. Nous sommes à la fin janvier et les pendules sont remises à l’heure. Si pour le moment, de fortes gelées ne sont pas à craindre il est bon de prendre quelques précautions pour protéger les plantes les plus sensibles.

Sur le balcon
Videz les soucoupes des jardinières, stoppez les arrosages des plantes bisannuelles et des bulbes. Sachez que les jacinthes, tulipes, narcisses ne craignent pas le froid malgré le développement de leur feuillage. 
La bonne astuce. Si les bulbes sortent de terre poussés par les racines, posez des gravillons autour des bulbes.

Plantes méditerranéennes.
 Ce sont en principe des arbustes capables de résister aux petites gelées. Les agrumes,  oliviers, lauriers roses, mimosas, bougainvilliers  cultivés en pot acceptent – 5°C. En-dessous de cette température, il est préférable de les rentrer dans une serre froide (hors gel). A défaut pour quelques jours, entreposez-les dans un garage, sous-sol ou abri à condition que la température ne descende pas en-dessous de – 2°C. Sur un balcon en ville, protégez les plantes sous un voile d’hivernage (housse). Il laisse passer la lumière, l’eau et l’air. Empêche les variations de températures. Protège contre le gel, le vent la neige. Evitez d’envelopper vos plantes sous une bâche en plastique qui accentue le chaud et le froid. De plus les plantes ne respirent pas et sont plus sensibles au gel. Les sacs poubelle sont à proscrire.
La bonne astuce. Glissez une plaque en polystyrène sous les pots pour empêcher le froid de monter.

Au jardin d'agrément
Protégez le point de greffes de vos rosiers en les buttant. Si le gel s’intensifie (en-dessous – 10°C) il est bon d’envelopper  le tronc des rosiers tige et pleureur avec  des manchons (pas de sac de poubelle).
Si vous ne l’avez pas encore fait, coupez les feuilles de vos arums et couvrez la base avec des feuilles mortes ou voile d’hivernage. Il en est de même pour les fuchsias et pour toutes les plantes vivaces sensibles aux fortes gelées.
La bonne astuce. Protégez vos plantes sensibles avec des paillettes de lin ou chanvre, elles sont de plus en plus présentent chez les spécialistes du jardin.

Au potager
Pensez à protéger vos salades d’hiver semées en automne avec un voile d’hivernage ou un tunnel qui laisse passer l’air. Les carottes restées en terre peuvent encore tenir à condition de les couvrir avec de la paille sèche par exemple. Buttez les artichauts.
La bonne astuce. A chaque fois que vous protégez une plante, vous construisez le gite et le couvert pour les rongeurs et notamment les campagnols. 

Bassin et robinet
Sortez la pompe immergée du bassin pour la mettre hors gel. Ne cassez pas casser la glace car l’onde de choc perturbe les poissons. Vidangez les robinets et tuyaux d’arrosage, le gel brise les canalisations en eau. Posez un fagot ou un ballon ½ dégonflé sur l’eau du bassin pour empêcher la pression de la glace d’éclater l’entourage.


Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com