Mars,  semer et repiquer au potager

Avec les journées qui rallongent la nature se réveille. C’est le moment de bêcher, labourer et passer la fraise du motoculteur. Sortez vos paquets de graines on sème les légumes et les fleurs dans le potager…   

A une semaine du printemps, on n’échappe pas aux giboulées (de mars), gelées blanches et rayons de soleil entre deux gros nuages chargés d’électricités… une  journée sur la terrasse, le lendemain à remettre du bois dans la cheminée….Ce sont les contraires du printemps avec un hiver qui se mord la queue. On ose ou on n’ose pas ?  Sortir graines et jeunes plants ? Encore faut-il que la terre soit prête, arrangée, essuyée. S’il est encore trop tôt pour planter les tomates et toutes les cucurbitacées, en revanche, il est judicieux de semer les radis, laitue, épinard pois…
Pour 3 ou 4 personnes, comptez 300 à 400 m² de culture de légumes frais.  Cette surface est doublée pour une production de légumes de conservation (pommes de terre tardives, carottes d’hiver, choux de Bruxelles, haricots secs, chicorée Witloof…).

 Semer et planter en mars

 

 

 

 

 

 

 

 

 

* redoute le froid  

Le saviez-vous ?

Un potager fleuri offre en été un régal pour les yeux.  Utile et très décoratif, il marie  fleurs et légumes, associe  les dahlias avec les courgettes, les choux de Bruxelles avec les soucis, les concombres avec les tournesols. Certaines fleurs comme les delphiniums ou hostas attirent les limaces et escargots sur leurs feuilles, pendant ce temps ils délaissent les salades (rien ne vous empêche de les détruire avec du féramol)   L’odeur des œillets d’Inde ou tagètes  repoussent les nématodes aux pieds des tomates.
Le spectacle incessant des papillons qui virevoltent sur les plantes mellifères, des chardonnerets qui picorent les graines de bleuets, des coccinelles et syrphes qui luttent contre les pucerons. … Le mélange fleurs et légumes évite les traitements !

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com