La mousse, pas si mauvaise  que ça.  

Lorsque la pelouse meurt, la mousse pousse !  Ce phénomène naturel ne nécessite pas un traitement acharné  pour ressusciter les graminées.

 

Une mousse verdoyante sous arbres ne choque pas dans un bois.  Alors que cette même mousse dérange lorsqu’elle tapisse votre jardin. Cette mousse indésirable est une aubaine pour vendre du sulfate de fer qui la fait mourir brusquement. Seulement, le sulfate de fer acidifie, tue les lombrics et asphyxie le sol. Résultat la mousse revient inexorablement. C’est le chien qui mord la queue !

C’est quoi la mousse ?
La mousse (Bryrophyte) est utile sous les arbres d’un jardin car elle ne possède ni racines ni tiges. Epiphyte, elle est capable de puiser sa nourriture dans l’humidité de l’air où elle trouve des sels minéraux pour se développer. La mousse ne vit pas au détriment des hôtes, elle ne parasite pas son support.

Pour que la mousse pousse.
Aussitôt une plantation d’arbres et d’arbuste, le gazon règne  en maitre avant d’être détrôné par la mousse qui se plait  sous l’ombre des  branches.  Il s’agit du même phénomène rencontré dans la forêt sans pour autant choquer les promeneurs. Dans un jardin ne faudrait-il pas avoir une autre vision de l’esthétisme sans se faire dicter par la promotion des « anti-mousse » qui reverdissent seulement leurs  portefeuilles ? Quoi qu’on fasse, la mousse revient toujours à l’ombre.

Scarifier le gazon
En revanche, si votre gazon a été maltraité par un produit chimique inadapté, une canicule, une tonte trop rase, absence de lombrics… Un sacrificateur favorise la reprise des graminées avec un apport de compost ou/et de fertilisant organique. Naturel ou pas les engrais sont toujours répandus en dehors des périodes sèches sous peine de brûler le gazon.

La mousse se contente de peu
Elle se développe avec  très peu de lumière sur un sol compact. .Elle  tapisse les vieilles pierres exposées à l’ombre. Donne un aspect plus naturel à un bloc de ciment.  Elle supporte de longues périodes de sécheresses et repousse dès que l’humidité augmente.

La mousse protège
Si elle abrite certains parasites, fournit dans le même temps un merveilleux couvert aux prédateurs (coccinelles, carabes…). Elle protège l’écorce des arbres  contre les intempéries (gel, grêle, canicule). Elle attire de nombreux oiseaux pour réaliser leurs nids et plus particulièrement les mésanges, chardonnerets, troglodytes, merles, moineaux,  rouge gorge, rouge queue etc.

Sur les toits
Le nettoyage des mousses sur une toiture est nécessaire car elles favorisent les fuites d’eau et détériorent les tuiles. Bouchent les gouttières et descentes d’eau. 

Et après…
 Cette technique permet de conserver le jeune plant quelques jours voire plusieurs semaines, le temps qu’il s’enracine dans le pot. Libre à vous de le planter dans un autre massif ou de l’utiliser comme monnaie d’échange lors d’une bourse aux plantes

   

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com