Histoire de noyer

Les noix se conservent très facilement dans un local sec (garage, grange, grenier, abri de jardin, appentis....) mais attention, pendant le stockage, elles attirent bon nombre de souris, rats, campagnols, lérots et loirs. Les noyers sont présents dans les jardins mais aussi à l'état sauvage au bord d'une route ou en lisière de forêt.

Les noix sont toujours de saison, elles se conservent plusieurs années naturellement sans la moindre transformation ( conserves, congélateurs stérilisateurs, confitures)... rien tout cela, elle fait partie des rares fruits à être dégustée à tout moment au fil des semaines, des mois voire des années.

Le noyer n'aime pas l'eau

Bien qu'il pousse dans les régions à climat tempéré, il ne supporte pas d'avoir les racines dans l'eau sous peine d'une asphyxie. Après avoir été planté, il ne supporte pas non plus qu'on bouleverse le terrain à proximité. Le moindre remblais à plusieurs mètres tronc le fait couler à trépas.

Noix fumées

Autrefois, les tas de fumiers étaient au milieu des cours de ferme avec bien souvent un noyer pour faire de l'ombre. Quelques noix mêlées au crottins partaient dans les champs. Dans une terre travaillée, les noix germaient parmi les céréales. Une véritable noyeraie digne d'un nuciculteur.

Le noyer et le corvidé

Les corvidés sont semeurs de noyers qui dans leurs becs transportent les noix pour les jeter sur les routes pour casser les coquilles et en récupérer les cerneaux. La cible parfois ratée, les noix tombent dans un talus et avec un peu de chance germe sur place.

Ramassage des noix

Les noix tombent sur le sol lorsque la coque devient noir puis se fend. Elles se récoltent à partir du mois de septembre jusqu'en novembre. Un conseil prendre des gants car le brou de la coque noircit les mains

Conserver les noix

Une noix sèche se conserve très longtemps. Or il existe plusieurs méthodes pour les faire sécher. Sur des claies en grillage afin que l'air puisse circuler et dessécher les noix ou à l'intérieur d'un filet suspendu dans une pièce fraiche ou sous un appentis . Il peut geler, la noix garde sa fraicheur. Les souris, rats, campagnols, loirs, lérots, écureuils transportent vos noix dans leurs gites comme parfois dans une parois de maison.

Tintamarre dans le grenier

Evitez de stocker les noix dans un grenier, vous attirez les loirs qui roulent les noix pendant la nuit sur le plancher pour les transporter dans la laine de ver ou pire lorsqu'ils lâchent les noix du haut de la charpente pour briser la coque.

Noyer le poison

Un noyer fabrique de la “juglone” un produit toxique qui provient des feuilles et des racines, une toxine capable d' inhiber pendant une année de nombreuses plantes et empêcher la germination des graines. Les feuilles entassées jouent un rôle de désherbant. Les feuilles sur le compost est un poison. .

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com