Où sont passés les oiseaux du jardin ?

Cet hiver, les mangeoires du jardin sont peu fréquentées de quoi s’en inquiéter. Les petits passereaux sont-ils toujours vivants ?  Que sont-ils  devenus ?

>>> VOIR LA VIDEO <<<

La première explication serait l’abondance de baies et petits fruits dans nos forêts. Les mésanges demeureraient en dehors des jardins car les arbres et arbustes fournissent mets et couverts. De plus il s’agit d’une nourriture fortifiante et indispensable pour survivre en période froide. Actuellement, on trouve beaucoup des  baies d’églantiers, cornouillers, aubépines, fusains, houx, lierres, prunelliers, troènes, viornes obier, gui mais aussi les arbustes de nos jardins que sont les amélanchiers, pyracanthas, pommiers à petits fruits, cotonéasters, callicarpas. La deuxième explication, nos passereaux sont nettement moins nombreux (pour diverses raisons)  et ils manquent à l’appel ! Les oiseaux sont utiles au jardin, ils consomment les parasites et indésirables aux cultures. Et peu importe leur fonction, ils existent pour notre bien être. Quel bonheur d’entendre, de voir des oiseaux vivre en total liberté.

 

En été, les oiseaux insectivores se nourrissent d’insectes et de larves nuisibles au jardin.
Dès que la saison avance, les merles, grives, rouges-gorges… consomment ensuite les fruits. Ils sont alors frugivores. Les mésanges, sitelles, chardonnerets, moineaux…) se nourrissent de graines. Ils sont maintenant granivores. En hiver, les oiseaux frugivores amateurs de baies et de fruits et notamment  les dernières pommes accrochées aux branches ou celles qui jonchent le sol leurs permettent de se nourrir. Les vivres s’amenuisent au fil de l’hiver qu’il fasse froid ou pas. C’est au cœur de l’hiver que le garde-manger se vide époque où il est important d’apporter des fruits aux oiseaux frugivores.

 En hiver, les oiseaux rechercher de la nourriture pour  résister au froid.
La disparition d’insectes, de graines, les jours plus courts…autant de phénomènes qui  mettent leur vie en péril. Les oiseaux de nos jardins ont besoin davantage de nourriture pour survivre pendant l’hiver.  La moindre chute de neige, du verglas et des températures en dessous  de zéro peuvent être très meurtrières.

Quelle nourriture apporter ?
Les aliments riches en lipides : beurre (non salé), margarine,  saindoux, lard (non salé),  graines de tournesol, cacahuètes  en coque, noisettes, noix, amandes concassées. Les  petites graines (avoine, chènevis, millet,  pavot, flocons d'avoine, maïs concassé, blé, orge). Les fruits (pommes, poires,  noix de coco fraîche, raisins secs) ; Vers de farine pour les insectivores (rouge-gorge, accenteur mouchet, troglodyte, roitelets...).

Les aliments dangereux  pour les oiseaux
Tous les aliments salés, cacahuètes salées ou grillées, pain sec, biscottes, déchets de pâtisserie, noix de coco desséchée, lait, asticots, graines de lin ou de ricin (toxiques).

Aménager un abreuvoir
En hiver, les oiseaux ont besoin de se baigner pour maintenir leur plumage en bon état. Sans eau les oiseaux ont du mal à voler donc ils sont plus vulnérables aux prédateurs. Lorsqu’il gèle, versez de l’eau chaude mais jamais d’antigel (très toxique) il en de même pour les bassins.

Fabriquer une guirlande nutritive et décorative

    Les pommes sont  accrochées aux branches des arbres à l’abri des prédateurs.
    1) Utilisez un brin d’osier ou de noisetier à défaut un fil électrique ou un fil de fer. Torsadez  l’extrémité la plus fine du brin d’osier
    2) Piquez les pommes dans le cœur 
    3) Repliez le brin d’osier à l’intérieur de la dernière pomme
    4) Suspendez la guirlande de petites pommes dans un arbre, elle est à la fois décorative et utile en cas de grand froid pour nourrir les merles

       

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com