Planter des arbres fruitiers

Il n’est pas trop tard pour planter des arbres fruitiers basse-tiges et demi-tiges en racines nues pourvu de le faire maintenant avant que les bourgeons s’ouvrent.  

Avec le coup de froid du mois de février, la végétation a pris du retard ; l’occasion de  poursuivre des plantations d’arbres fruitiers. Mais attention, il faut se dépêcher avant que le véritable printemps s’installe.


Les avantages de la basse-tige
Le tronc mesure entre 40 et 80 cm. Les branches sont réparties dans toutes les directions à partir  du tronc. La ramure est aérée, un oiseau peut passez à travers les branches sans se raccrocher les ailes. Un arbre basse-tige rapporte au bout de 2 à 3 ans. Les branches basses permettent de récolter des fruits sur le sol. Seules les branches situées dans la partie haute nécessitent un escabeau ou  une échelle. Les soins, tailles, éclaircissages, protections contre les oiseaux, récoltes sont donc facilités  par une ramure basse et aérée. Un basse tige est idéal pour un arbre à noyaux.

Les inconvénients
Les branches basses empêchent le passage d’un tracteur tondeuse sous l’arbre. La surface au sol est perdue. L’implantation de plusieurs arbres basse-tiges suppose de posséder un terrain suffisamment grand.

Les avantages de la demi-tige
Le tronc d’un arbre fruitier demi-tige  mesure entre 1,20 et 1,50m.  Il peut être planté en isolé au milieu d’une pelouse ou plusieurs dans un verger de plein vent. La tonte avec tracteur tondeuse  est possible sans abimer ses branches basses. Il s’agit d’un compromis entre basse tige et en haute tige. La partie haute nécessite une échelle pour la cueillette des fruits alors que dans la partie basse, les fruits sont accessibles à portée de main
 Ses inconvénients 
les fruits se récoltent au bout de 5 ans après la plantation. La taille et les soins obligent d’utiliser un escabeau ou une échelle
La distance de plantation en tous sens  d’une basse tige est de 5 à 7 m et  5 à 10 m pour une demi-tige

Plantation pas à pas d’un pêcher basse-tige

Coupez les racines blessées au moment de l’arrachage.

Trempez les racines  pendant plusieurs minutes dans un pralin pour éviter le dessèchement des radicelles et assurer une meilleur reprise. Le pralin est une boue issue d’une mixture de compost, terreau et terre argileuse. 
Le trou de plantation a été creusé quelques jours plus tôt, idéalement en automne.
Enfoncer le tuteur au fond du trou.
Ajoutez de la terre fine pour former une petite butte au fond du trou
Approchez le tronc de l’arbre le long du tuteur. Puis  attachez l’arbre avec un double lien
Versez le reste du pralin sur les racines.
Vérifiez avec le manche de la bêche que le point de greffe sorte légèrement de terre.
Rebouchez avec la terre du dessous mélangée avec du compost. Tassez au fur et mesure. Comblez le trou avec  la terre du dessus
Réalisez une cuvette pour former une réserve d’arrosage que vous remplissez avec 1 à 2 arrosoirs de 10 litres d’eau. Les premières années, paillez le pied pour conserver l’humidité en surface.
Tailler les brindilles situées à l’intérieur de l’arbre. Le pêcher doit être aéré pour former un gobelet.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com