Planter des graminées en hiver

La place des graminées est un faire-valoir aux autres plantes. Cependant, rassemblées en nombre, leurs fines feuilles volant au vent produisent une étonnante grâce décorative au cœur de l’hiver.

Les graminées ne manquent pas de se maquiller de givre dans la grisaille. Toujours en mouvement, les petites et grandes herbes méritent un bel espace dans un coin de verdure. Mais pour augmenter l’aspect esthétique d’une massif uniquement de graminées, plantez au moins 1/3 de feuillage persistant.

Mise en valeur  des graminées
Le massif doit être aux premières loges pour être visible en avant. Une implantation sur un flanc de talus ou sur une petite butte est excellente  mise en scène pour toutes les figures des graminées. Pas de ras plat plat pour parvenir à un décor annuel !

Préparer le sol
Avec une bêche, retirez superficiellement le gazon par plaques qui regarnissent des espaces vides de la pelouse.  

Puis travaillez finement le sol sur 20 cm de profondeur avec une motobineuse ou avec une bêche. Les adeptes du « non retourné » utilisent une grelinette ou une aérogriffe pour soulever et aérer le sol sans modifier les couches superficielles. Avec un râteau, éliminez les dernières petites pierres. Les dents du râteau affinent et égalisent la terre.

Plantation des graminées
Ouvrez des trous dans une terre fine et profonde. Apportez, un engrais graminée ou du compost dans le trou également sur la terre extraite pour stimuler les racines à puiser la nourriture locale.
Trempez les pots dans une bassine pendant une minute pour humidifier les radicelles avant la plantation. Une motte sèche flotte sur terre comme un morceau de bois sur l’eau.   Achevez la plantation en formant une petite cuvette autour de la graminée, elle servira plus tard à capter l’eau de pluie.  Passez un dernier petit coup de râteau entre les plantes afin d’égaliser la terre de la rendre plus facile à travailler plus tard.

Un paillage pour le bien-être
Paillez les plantes n’est  pas superflue car cette méthode reconstitue la couche superficielle (plaque de gazon) qui a été retirée avant la plantation. En principe, il s’agit du meilleur mais qui ne pouvait pas être conservé à cause de la repousse. Pour palier ce « manque  à gagner », le paillage compense, améliore et enrichit le sol grâce à l’intervention des micro-organismes et les lombrics qui transforment le paillage en un excellent humus. Le lit de plantation est recouvert par une couette décorative, nourrissante et protectrice contre les adventices. Un paillage se réalise gratuitement ou presque avec du BRF (bois raméal fragmenté) ou par l’achat de paillettes de lin, chanvre ou miscanthus (produit local). Par mesure d’économie, épandez un lit de 10 cm de BRF et le recouvrir de paillettes.
Arrosez copieusement la première fois pour vider les poches d’air autour de la motte.

Exemple d’un massif composé de graminées
L’espace graminée couvre environ 15m2. Une clôture en ganivelle (barrière girondine) maintenue par des poteaux en châtaigniers est en fond de décor rappelant une palissade pour retenir le sable et les dunes  en bordure de mer. Les graminées sont plantées en groupe de 3 à 5 et à l’unité pour les plus grosses pièces en fond de massif.
- Miscanthus sinensis ‘Kleine Silberspinne’  (Eulalie, Roseau de Chine). Adulte 120cm. (2 x 5 pièces)
- Carex testacea 'Prairie Fire' (Laîche orange). Adulte 50 cm.  (2 x 5 pièces)
- Pennisetum alopecuroides 'Hameln' - Herbe aux écouvillons. Adulte 60 cm. (1 x 3 pièces)
- Carex morrowii 'Variegata' (Laîche du japon).  Adulte 30 cm.  (1 pièce)
- Bambou fargesia non traçant. Adulte 3 m  mais peut être taillé. (1 pièce)
- Panicum virgatum 'Rehbraun’ (Panic effilé). Adulte 80 cm (1 pièce)
- Miscanthus sinensis 'Gracillimus' – (Eulalie, Roseau de Chine). Adulte 140 cm (1 pièce)
- Sesleria autumnalis ( Seslérie d’automne)  . Adulte  40 cm (1 pièce)

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com