Pluie au jardin

Intempéries.  Trompe d’eau, orage de grêle, température fraiche, absence de soleil, les jardins ne sont pas à la fête depuis le mois d’avril. Que faire lorsque les pluies perturbent les semis, plantations, repiquages, tontes…?


« En avril, ne te découvre pas d’un fil ; En mai fais ce qu’il te plait ». Cette année, le début du dicton s’avère exact alors que la deuxième partie (en mai fais ce qu’il te plait) est remisée à plus tard. La terre gorgée d’eau fait parfois  pourrir les graines et notamment les haricots qui attendent la fin du mois de mai pour être semés «  Qui sème ses haricots à la saint Didier, les récolte par poignées »  ce dicton est toujours valable mais rien ne vous empêche de protéger vos graines sous abri. Il en est de même pour les tomates, poivrons, aubergines, concombres, melons,  courgettes…la culture sous abris est inévitable pour hâter les récoltes. Sous serre, tunnel ou châssis, les  plantes sont protégées des intempéries, poussent plus rapidement et sont nettement moins malades.

Sécher la terre
Lorsqu’il pleut presque tous les jours, il est difficile de travailler la terre du potager et des massifs de fleurs. Résultat les herbes indésirables en profite pour étouffer les cultures. Profitez d’une éclaircie pour griffer entre les rayons, la terre remuée sur 1 à 2 cm détruit les plantules en moins d’une heure au soleil. Si vous envisagez un semis, attendez le lendemain pour semer vos graines.  Dans une terre fraiche, semez à la volée les radis et la salade sans enterrer les graines. Jetez simplement une poignée de terreau par-dessus. 
Bon à savoir
Creusez une tranchée suffit pour assainir  partiellement une parcelle de terre. Pendant les périodes pluvieuses, il se remplit d’eau et draine le terrain. Si le terrain reste gorgé d’eau, creusez une fosse perdue plus profonde et remplissez-la de graviers, galets, tuiles concassées… pour capter l’eau excessive sur une courte durée. Une découpe de gazon autour des massifs et allées a le même effet.  

Multiplier vos plantes sous la pluie
Grace à l’humidité, les boutures sont plus faciles à réaliser. Un gourmand de tomate planté directement en terre est capable de s’enraciner en moins d’une semaine. Coupez des jeunes pousses (sans fleur) de lavandes, hortensias, géraniums, fuchsias, surfinias,  bidens que vous piquez en terre avec un peu de terreau, ils reprennent en moins de 10 jours maintenues à l’étouffé pendant tout ce temps.  Cette technique est valable après la casse accidentelle d’une jardinière de fleurs.   

Est-il trop tard pour planter ces pommes de terre ?
Les pommes de terre peuvent se planter jusqu’en juillet à condition qu’il s’agisse de plant de l’année précédente. En attendant la plantation, étendez vos plants de pommes de terre à la lumière pour que les germes se développent sans trop s’allonger (ne les laissez pas en sac). Si les germes sont longs plus de 10 cm, coupez-les à 5 cm du tubercule pour qu’ils se ramifient et soient plus solides. A la plantation, posez délicatement les pommes de terre au fond du sillon sans casser les germes.

 Que faire après un orage de grêle ?
Les feuilles hachées, les fruits picotés, les fleurs cisaillées… ne laissez pas en état vos plantes, coupez les rameaux ou tiges endommagées, elles repartiront sur de nouvelles bases. Un rosier remontant taillé en vert fleurit ou refleurit un mois plus tard. Il est de même pour la plupart des arbustes à floraison estivale. 



Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com