PRÉPARER LES PLANTES POUR VOS VACANCES


Astuces.   Peut-on partir et laisser ses plantes vertes à la maison dans l’obscurité, gâcher ses jardinières de fleurs sur le balcon sans une goutte d’eau, abandonner un potager prometteur ? C’est possible ! Mais ça suppose quelques aménagements faciles à réaliser et sans frais

Pas facile de quitter sa maison, son jardin sans se poser la question : que va-t-il se passer pendant mon absence ?  Qui va arroser, entretenir les massifs de fleurs ? Belle maman, les voisins, des amis,  les enfants…pourquoi pas ! Dans le cas contraire, on peut retrouver ses plantes et son jardin en plein forme.

Plantes vertes
Si les volets restent clos pendant plus d’une semaine vos plantes souffrent du manque de lumière, elles jaunissent et sont plus vulnérables aux maladies. Il est important de les rassembler  auprès d’une source de lumière. Mieux encore sortez-les  sur le balcon exposée exposition ombre ou mi-ombre, à l’ouest de préférence, c’est-à-dire côté pluie. Méfiez-vous du vent, les plantes sont instables elles risquent de culbuter. Profitez-en pour les rempoter ou enfoncer les pots dans le même bac. Cette technique évite le desséchement des racines pendant votre absence. Trois jours avant le départ, arrosez-les copieusement en les faisant tremper dans une bassine pendant 2 à 3 minutes (et pas plus). Les valises bouclées, arrosez-les avec un engrais « plantes vertes ou fleuries ».

Jardinières de fleurs,
Trois jours avant de partir, nettoyez les feuilles jaunes, retirer les fleurs fanée. Arrosez copieusement vos jardinières sans faire ruisseler l’eau en dehors des soucoupes. Arrosez d’abord une fois, puis renouveler l’arrosage 1 heure plus tard le temps que le terreau soit bien imbibé. Comme pour les plantes d’intérieur, apportez un engrais « plantes fleuries » avant le départ.

Semer le potager
Hormis les poireaux, il est inutile de repiquer des laitues ou des choux… ils risquent de mourir de soif (à moins que l’été soit pourri)  En revanche, il est judicieux de semer les légumes d’automne. Tracez un sillon plus ou moins profond suivant les espèces. Arrosez copieusement la petite tranchée, comptez un arrosoir de 10 litres d’eau pour 5 mètres linéaire. Cette technique oblige les plantules à puiser plus tard l’humidité du fond, elles sont plus résistante à la sécheresse.  Semez menu vos graines (laitues, batavias, chicorées scaroles, radis, navets, haricots, persil…).  Cachez vos graines avec du terreau ou de la terre fine, arrangez-vous pour maintenir une petite cuvette qui apportera davantage d’humidité.

Tomates 
Ne partez pas sans avoir consolider les tuteurs. Supprimez les gourmands, coupez les têtes (conservez 5 bouquets de fleurs)  et retirez les feuilles du bas, le but et de les empêcher lde trainer sur le sol. L’engrais mis  à la plantation est maintenant presque épuisé, c’est le bon moment d’apporter pour la seconde fois un engrais tomate. Arrosez juste après. .

Rosiers remontants
Si vous partez plus de 15 jours, rabattez les rameaux qui ont fleuri ce printemps. Sur les autres branches, coupez toutes les fleurs, elles seront vite remplacées par de nouveaux boutons.

Le verger
Les branches trop chargées en fruits risquent de se briser sous le poids. N’hésitez pas à éclaircir les fruits trop nombreux, ils seront de toute façon plus gros et plus succulents à la récolte.

Les petites astuces

- Installez vos plantes sur le même couvercle de poubell pour récupérer l’eau de pluie.

- Coupez des bouteilles en plastique, piquez le goulot au pied des tomates, jardinières, pots…remplissez-les d’eau

- Faites tremper dans arrosoir une mèche (bout de ficelle ou tissus) accrochée au fond avec objet lourd. Des gouttelettes d’eau se forment et tombent continuellement  sur la plante. Fabriquez ce même système avec une bouteille par plante.

- Installez un flotteur d’une chasse d’eau sur un petit bassin pour compenser le manque d’eau.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com