Printemps - nettoyage

Fin d'huver, il est temps de donner un sérieux coup de main à notre jardin… Il y du pain sur la planche !

Après cette plus ou moins longue période de repos : le gazon est décoiffé, les massifs ébouriffés, les arbustes hirsutes, les lauriers brunis …  Dame Nature  aurait-elle besoin d’être remaquillée à son réveil ? Inutile de sortir l’artillerie lourde pour la remettre en forme. Avec un peu de « bon sens » nous allons toiletter notre jardin sans pour autant dépenser des fortunes, juste un peu d’huile de coude.

 

 

Gazon

Scarifier
Utilisez un scarificateur, un outil qui permet d’aérer la surface du gazon et d’enlever la mousse. C’est un peu astreignant mais ça le mérite d’être efficace. Pour les grandes surfaces, on peut louer des scarificateurs à moteur (encore faire du bruit). On peut aussi accrocher une vieille herse derrière son tracteur tondeuse.

Découper le gazon autour des massifs
On passe beaucoup trop temps à tondre à cause d’une mauvaise organisation. Marche avant, marche arrière, passage difficile sous des arbustes, une allée à angle droit…des inconvénients qui vont vous faire passer une après-midi à tondre. Beaucoup de temps de perdu, du carburant qui part en fumée et du bruit pour rien…de quoi polluer votre environnement. La solution : faire des découpes autour  des massifs.

Chasse aux pissenlits
Armé d’un bon couteau,  coupez les pissenlits en dessous du niveau du sol. S’ils sont encore très jeunes, ils seront excellents en salade. Pour les plus gros sortez les lardons, pommes de terre, oignons et faites les cuire à la cocotte. Un régal !

 

Les persistants

Certains arbustes à feuillage persistant ont quelques feuilles brûler par le gel et la neige. Rabattez les branches avec un sécateur ou un coupe souche. Evitez le hachage qui entraîne la prolifération des champignons comme l’oïdium  perforant

 

Tailler les arbustes
Arbuste à floraison estivale
« Taille tôt taille tard, rien ne vaut la taille de mars ». Si vous n’avez pas pu le faire, il est encore temps de tailler les branches mortes des  rosiers, hibiscus, caryopteris, ceanothes,  buddleias, clématites à grandes fleurs…   Elle permet de toiletter les arbustes qui en supprimant les branches meurtries par le temps.

Arbustes à floraison printanière
Il s’agit des arbustes qui fleurissent sur le bois de l’année précédente comme les lilas, groseilliers fleur, clématites à petites fleurs… Pour ce genre d’arbustes, vous devez attendre qu’ils défleurissent pour les rabattre.  Taillez maintenant les forsythias,.

 

Elaguer les thuyas
Profitez de la fin de l’hiver pour vous débarrasser définitivement de votre haie de thuyas malades. Inutile de la couper au pied ou de l’arracher, vous allez vous servir des troncs pour appuyer des plantes grimpantes (clématites, chèvrefeuilles, rosiers lianes, ipomées, pois de senteur, haricots d’Espagne, gobées…). Comme pour les plessis, entrelacez les branches entre les troncs. Ainsi vous resterez chez vous en attendant que la haie devienne champêtre et très fleurie. 

 

A l’abri (véranda, garage…)

Dahlias
Dans la cave ou dans le sous-sol, humidifiez les tubercules de dahlias de façon à faciliter le démarrage des yeux. E

Cannas
Commencez à remettre en végétation les rhizomes de cannas pour qu’ils fleurissent plus tôt cet été. Rempotez-les dans des pots ou dans de grandes caisses et mettez-les à la lumière dans une véranda ou une pièce très claire hors gel.

Géraniums
Vos géraniums ont besoin de prendre l’air, sortez les pots pour qu’ils s’endurcissent mais pas de blague à la moindre petite gelée rentrez- les illico presto au chaud. Profitez de cette sortie pour nettoyer les feuilles jaunes.

Laurier rose
Les lauriers roses supportent bien de petites gelées, sortez-les en plein soleil et à l’abri des courants d’air 0. Le laurier rose est gourmand, rempotez-le dans un grand bac. Sinon, retirez une bonne couche de terre à la surface du pot, afin de la remplacer par un terreau riche.

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com