Rhubarbe

La tarte à rhubarbe est le premier dessert du printemps. Cultivée pour faire de la confiture, de la marmelade, du vin… la rhubarbe est aussi très décorative pour ses larges feuilles brillantes surplombées de fleurs en panache blanc.

 

Pour qu’un pied de rhubarbe pousse bien, il faut enrichir la terre avec du compost bien décomposé. En revanche, évitez le fumier frais qui fait parfois pourrir les jeunes bourgeons au printemps.  Un pied de rhubarbe est capable de subsister plusieurs décennies au même endroit mais il produit de moins en moins de bâtons au fil des années. C’est la raison pour laquelle, vous devez éclater la souche tous les cinq ans pour conserver une bonne production.

Division de la rhubarbe 
Elle se divise à l’automne lorsque les feuilles jaunissent ou au printemps lorsque les feuilles redémarrent. Avec une bêche dégagée la terre tout autour sur 30 cm de profondeur. Toujours avec la bêche tranchez entre deux bourgeons de façon à obtenir des éclats. Profitez de cette opération pour enrichir le fond de la tranchée avec du compost bien décomposé puis arrosez copieusement.

 

Montée à graines
 La sécheresse, le froid ou la canicule favorisent la montée à fleur puis à graines d’un pied de rhubarbe. En fait, elle décide de se reproduire par instinct de conservation.

 

Bon à savoir
- La rhubarbe, grâce à l'acide oxalique limite le développement de certains champignons comme l'hernie du chou. Il suffit de planter un bâton au pied des choux pour limiter la maladie.
- Une décoction de feuilles est efficace contre les pucerons.
- Les feuilles vertes sont toxiques pour les animaux comme pour les hommes.
- les larges feuilles posées au pied d’un arbuste empêchent les herbes indésirables de pousser.
- Les fleurs affaiblissent la vigueur du pied.
- La rhubarbe ne pousse pas dans le sud car il fait trop chaud.

 

Vin de rhubarbe
Pour 30 litres de vin, il faut 15 kg de bâtons de rhubarbe et 10 kg de sucre. Essuyez soigneusement la rhubarbe sans la laver, ni éplucher. Cassez-la au hachoir en ayant soin de ne pas perdre le jus. Dans une marmite en émail, disposez un lit de pulpe, puis un lit de sucre et ainsi de suite en terminant par le sucre et ajoutez le jus obtenu sous le hachoir. Laissez macérer 3 jours puis soutirez le jus et versez le dans une bonbonne. Versez alors 3 à 4 litres d’eau dans la marmite et soutirez de nouveau après 24 heures. Complétez la bonbonne avec de l’eau. La fermentation dure deux semaines. Une fois la  fermentation terminée, bouchez et laissez reposer durant 3 mois ou plus. Puis mettez le vin en bouteilles à champagne en les tenant debout. A boire avec modération.

 

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com