La rose trémière, vilaine en bas, belle en haut.

Cette grande plante exubérante peut surgir partout : dans un massif, une allée gravillonnée, au bord d’une route ou dans un talus pentu. Les plus belles rose trémières sont rarement cultivées.

Ne pensez-pas que dame Rose trémière ne supporte la main de l'homme, elle se cultive eu se reproduit par semis ou plantation de telle manière qu'elle commence à demeurer dans vos parterres. Chez les spécialistes vous trouverez facilement des graines ou des jeunes plants vendus en godets prêts à fleurir l'année suivante car en effet la rose trémière se développe la première année et fleurit l'année suivante. Hormis les variétés annuelles qui se sèment très tôt au printemps et fleurissent au cours de l'été.

Moche en feuilles, magnifique en fleurs

Si vous aimez les roses trémières vous devrez accepter un champignon brun qui perforent les feuilles du bas. La rouille ronge ses feuilles malgré les pulvérisations antifongiques. Le champignon apparait en août sous forme de pustules au revers des feuilles qui se dessèchent plus tard.  Inutile de vous acharner avec les produits de traitements, retirez au fur et à mesure les feuilles infectées pour éviter qu’elles soient au contact du sol humide. Une rose trémière s'admire du haut, le bas se dissimule parmi les autres plantes

 Les roses trémières se sèment en mars jusqu'en septembre  

En mars-avril, les graines se sèment à la chaleur dans dans des godets de 7 cm. Utilisez un terreau semis ou boutures ou un terreau universel rallongé avec 1/3 de terre de jardin et une pincée de sable de rivière. Placez 3 graines par godet enfoncées sur ½ cm. Couvrez les pots avec un voile d’hivernage jusqu’à la levée. Maintenez les plantes sous un abri (tunnel, châssis, voile de forçage). En juin, plantez définitivement vos roses trémières dans une bonne terre de jardin. Attention aux limaces et escargots très friands des jeunes feuilles.

En mai-juin,  dans une bonne terre de jardin (potager) tracez un sillon arrosé copieusement. Semez vos graines sans trop les serrer recouvertes de terre sèche. Maintenez humide avec une toile en jute par-dessus. Repiquez définitivement les roses trémières à la fin de l’été.

En aout-septembre, dispersez les graines (récoltées)  dans vos massifs, arbustes, dans un talus, entre les briques, le long d’une grange par exemple. Aucun repiquage n’est nécessaire. Vous pouvez aussi couper les tiges de roses trémières une fois fanées et les suspendre la tête en bas le long d’un mur au sec. Les oiseaux se chargeront d’ensemencer votre jardin au grès de leur bon vouloir.

Bon à savoir 

Il existe plus de 60 variétés de roses trémière (Alcea) différentes. Les variétés proposées sont la plupart du temps des hybrides.

Les fleurs de la rose trémière contiennent des matières colorantes qui autrefois servaient à teindre les tissus en violet.

Les variétés à fleurs simples sont mellifères

La rose trémière se multiplie aussi par division de touffe au printemps ou en automne. Cette technique permet de gagner une année de culture mais aussi d'assurer la couleur des fleurs et en particulier pour les variétés doubles hybrides.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com