Sauver les rosiers gelés

Gelée.  Les rosiers aussi ont pris un sérieux coup de gelée au mois de février. Certains repartent alors que d’autres sont définitivement détruits. Que faire ?


L’année dernière à pareil époque, on comptait déjà les roses sur  la reine des fleurs qui avait presqu’un mois d’avance par rapport à une année normale.  Cette année, le phénomène est  inversé puisque  les boutons sont à peine visibles hormis quelques exceptions selon l’exposition et la région que vous habitez. En générale, les rosiers n’ont pas fière allure  en ce début de printemps. Il y a ceux qui repartent du pied au-dessus de la greffe (c’est une chance !) et les autres qui drageonnent du pied mais en dessous de la greffe. Cause perdue, le rosier est détruit… reste l’églantier. Les greffeurs vont s’en donner à cœur joie car il y a toujours une possibilité de regreffer des rosiers sur les églantiers en août. Pour les amateurs de jardin sauvage ou champêtre, l’églantier fournit de jolies fleurs simples, éphémères avec son poil à gratter (cynorhodon) en automne. La solution la plus catégorique est l’arrachage des anciens rosiers pour les remplacer par des rosiers cultivés en pot. 

Eglantier ou rosier ?
Les églantiers parfois appelés gourmands démarrent sous la greffe. Les feuilles sont plus claires et possèdent 7 pétioles. Ils vivent au détriment du rosier lui-même. Ils sont souvent présents à cause d’une mauvaise reprise ou endommagé par le gel.

Pourquoi les rosiers sont gelés ? 
Faute à pas de chance ou plutôt faute à la négligence. Reconnaissons que nous avons tendance à ne plus suivre le b.a.-ba des gestes qui nous protègent contre le froid. Les rosiers se buttent la veille de l’hiver pour protéger le point de greffe contre le froid. Le point de greffe est situé juste au niveau du sol. La protection des rosiers tiges ou pleureurs est plus compliquée car il faut à la fois préserver la tige et le point de greffe situé largement au-dessus du sol.  Sachez qu’un emballage sous plastique genre sac à poubelle n’a aucune efficacité. Il faut envelopper la tige avec une gaine à tuyau de chauffage ou l’emmitoufler sous un voile d’hivernage jusqu’au point de greffe.

Tailler les rosiers endommagés.
Si vous ne l’avez pas encore fait, supprimez toutes les branches sèches afin d’éviter de futures maladies. Méfiez-vous de ne pas casser les nouvelles pousses du rosier, elles sont si fragiles qu’un faux mouvement risque de les détruire définitivement. Munissez vous d’un sécateur tranchant de bonne qualité, il faut que la coupe soit nette et sans bavure. Pour les branches plus importantes, utilisez un coupe souche (le port des gants est obligatoire). Profitez-en pour vous mettre à jour avec vos vaccins contre le tétanos.

Bon à savoir
La vaccination contre le tétanos est obligatoire en France depuis 1952, il est efficace est d’une innocuité quasi parfaite.  Le tétanos est une maladie souvent mortelle qui vit dans la terre et à la faveur d’une piqûre ou d’une blessure, puis se développe et se fixe dans la moelle épinière.


Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com