Sème tes haricots à la St Didier, tu en auras de pleins paniers

Le haricot fixe l'azote à la fois de l'air et du sol grâce a aux bactéries présentent dans ses nodosités. C'est la plante la plus généreuse du potager mais aussi la plus fileuse.

Famille des fabacées autrefois légumineuses, le haricot est capable d'attraper l'azote atmosphérique qui représente le principal élément de l'air ( 4/5ème). Dans le sol aussi, le haricot puise l'azote nécessaire pour sa croissance mais surtout pour les autres. Pour faire simple sans rentrer dans des formules chimiques, amis jardiniers, vous ne pouvez pas cultiver un jardin sans semer des haricots qui l'enrichissent gratuitement. Cependant, le haricot est un frileux.

Le haricot grelotte

« Sème tes haricots à la St Didier, tu en auras de pleins paniers » Disons qu'il était pratique de rimer « Didier » avec « panier » on aurait pu remplacer le panier par des milliers. L’existence de ce dicton dicte qu'il faille attendre la deuxième partie du mois de mai pour assurer une production de haricots.

Une terre à 18°C

Vert, mangetout ou grain, il ne faut pas se presser pour semer les haricots ; ils affectionnent une terre chaude (minimum 18°C) et humide. Les températures fraiches qui plafonnent à 15°C pendant la journée depuis le début mai sont insuffisantes pour que les haricots se développent normalement. Ils pourrissent en terre ou lèvent en se rabougrissant. Ce sont les futurs haricots bourrés de fils.

60 jours pour les haricots verts

Ne mettez pas toutes les graines dans le même panier. Semez les haricots en plusieurs fois. Ne vous laissez pas déborder par la quantité car dès qu'ils donnent, il faut les cueillir quasi tous les jours pour qu'ils restent tendres et sans fils.

Comptez 60 jours de culture pour récolter un haricot vert. Un haricot semé le 1er juin se récolte fin juillet. Calculez la récolte par rapport à vos vacances. Ceux qui partent du 1er au 15 aout, semez vos haricots après 15 juin. Si vous voulez en manger à partir du 14 juillet, dépêchez-vous de les mettre en terre avec un voile de forçage par-dessus pour qu’ils bénéficient d’un peu de chaleur.

Mon astuce

Au lieu de livrer les graines dans une terre froide hostile, je sème à la chaleur 3 à 5 graines de haricots dans des godets sous une petite serre, une véranda, une baie vitrée, le rebord d'une fenêtre. Aune température au-dessus de 18°C, la levée se situe en moins d'une semaine. Ensuite les haricots se développent très vite à la chaleur, le temps qu'il fasse doux à l'extérieur pour les transplanter (en non pas les repiquer). Si les températures sont toujours inférieures à 18°C, je place une protection sur les jeunes haricots ( bouteille retournée, voile d'hivernage, mini-tunnel...). Cette technique est valable pour les petites séries.

Haricots à rames contre les maux de dos !

Si vous souffrez de lombalgie, semez des haricots dit à « rames » parfois nommés grimpants. Capables de grimper très haut, ils ont besoin d'un support assez solide pour se développer. Utilisez de grands piquets ( tiges de bambou, fers à bétons, perches...) de 250 cm rassemblés en V la pointe en haut puis reliés entre eux. C'est une manière décorative d'utiliser le haricot comme plante ornementale, le haricot de Soissons à fleurs blanches (le véritable) en est un très bel exemple qui se consomme en grain. Sachez qu'il existe aussi des haricots verts à rames aussi tendres que les nains et qui se cueillent debout. Fini les maux de dos !

La panacées des fabacées

Les haricots fixent l’azote de l’air grâce à ses nodosités sur les racines. Ce phénomène existe aussi pour d’autres plantes de la famille des fabacées, autrefois appelées légumineuses ou papilionacées (pois, fève,  trèfle, luzerne, sainfoin…). Les plantes ornementales peuvent aussi enrichir le sol comme les lupins et la glycine qui s’adaptent aux sols pauvres et ingrats.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com