SEMER DES ORTIES SAUVAGES


Urtica dioica.   Riche en azote, fer et potasse, l’ortie est utilisée en l’agriculture biologique sous forme de purin pour fortifier les plantes et lutter contre les insectes ravageurs


Peut-on faire pousser des orties dans son jardin sans être la risée des herbicides ? Sans vouloir vous piquer au vif, l’’affaire est sérieuse et sans désinvolture, l’ortie a toute sa place dans un jardin.  Diable, des orties dans un jardin alors qu’on a tant de mal à faire pousser des légumes !
 D’après Nicolas Potdevin ami de l’ortie « Il n’est pas facile d’apprivoiser l’ortie, chaque rencontre urticante nous le rappelle. Mais sa richesse est telle, que si elle n’avait pas ce moyen de protection, elle aurait peut-être disparu depuis longtemps » Sagesse d’un « orticulteur », producteur d’orties.

RECOLTE DE GRAINES
Le ramassage des graines est assez délicat, car elles tombent aussitôt leur maturité, d’où la difficulté pour en trouver  dans le commerce. Le plus simple est de faucher les orties saines (évitez le bord des routes et chemins) avant maturité. Faites-les sécher quelques jours sur une toile à l’abri de la pluie. Une semaine plus tard, secouez légèrement  les tiges puis vannez vos graines dans un tamis pour retirer les impuretés.

LE SEMIS


1ère technique: Il a lieu en été (juillet-août) ou au printemps (mars-avril-mai) dans une terre riche travaillée en profondeur. Dans un terrain pauvre, enrichissez-le avec du fumier décomposé, compost, terreau ou/et engrais organique (aucun engrais chimique). Egalisez finement la surface de la terre. Surtout retirez les herbes concurrentes (graminée, liseron, pourpier…).  Il s’agit bien d’une vraie culture d’orties. Semez à la volée les graines puis griffez la surface pour enfouir et mélanger les graines avec la terre. Tassez le sol pour mettre en contact les graines avec la terre. Posez une toile en jute sur le semis ou des journaux et arrosez. Maintenez humide jusqu’à la levée.  Les plantules sortent au bout de 1 à 2 semaines plus tard.


2ème technique: le semis se pratique aussi au printemps ou en été, dans une  jardinière ou en pot. Utilisez un terreau géranium ou universel récent. Surtout ne réutilisez pas un terreau qui a déjà servi pour d’autres plantes.  Semez vos graines et recouvrez-les avec ½ cm de terreau (pas plus). Tassez votre semis avec une planchette. Arrosez et maintenez humide avec une feuille de journal. Levée 1 à 2 semaines plus tard. Au bout de 2 semaines,  plantez dans le jardin vos jeunes orties comme des salades dans une bonne terre ou repiquez 3 plants dans des godets que vous mettrez définitivement en place lorsqu’ils seront développés.
Culture en pot
Utilisez  un récipient profond genre ancienne lessiveuse en zinc. Percez le fond, drainez avec des cailloux sur 10 cm, puis remplissez avec du terreau à géranium. Faites votre semis et laissez pousser vos orties dans le récipient. Cette même technique est valable pour le persil.

 

BON A SAVOIR

  • Frottez avec du vinaigre, du plantain ou de la menthe comme remède contre les brûlures Evitez l’eau froide qui accentue la sensation de brûlure
  • L’ortie refuge des papillons et coccinelles et au moins 30 espèces d’animaux et insectes utiles au jardin
  • Pour fabriquer du purin, comptez 1 kg d’ortie fraiche ou 100g d’ortie sèche pour 10 litres d’eau. Vidéo: Préparer un purin d'ortie maison

CARNET D'ADRESSES

  • Ortie et compagnies  Nicolas Potdevin, producteur et transformateur d’orties, auteur d’un carnet intitulé « l’Ortie » Le bois des Haies 08290 Liart tél. 0324528241
  • Jc3 agri Jean Claude Chevalard, producteur d’orties pour l’alimentation humaine et animale 267 rue de Venise 49270 St Christophe la Couperie
  • Les amis de l’ortie. « Les Broches » 27350 La Haye de Routot Tél. 0232573574
  • Les éditions de Terran. Les secrets de l’ortie par Bernard Bertrand, une bible pour tous les amis de l’ortie 31160 Sangouagnet Tél. 0561888108
  • Nova-flore. Vente de graines d’orties sauvages. www.prairie-fleurie.com

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com