Toiletter un vieux pommier

   

Un pommier peut vivre plus de 100 ans lorsqu'il est brossé, taillé, déparasité et nourri. Entretenu régulièrement, il est nettement plus résistant aux intempéries.

Un arbre couvert de gui risque davantage d'être déraciner ou briser sous l'effet de la prise au vent. Son centre de gravité étant élevé, il est en «porte-à-faux » sous un tangage permanent. Ce sont les pommiers qui sous l'effet des tempêtes se retrouvent les racines en l'air. Alors qu'il suffit de les soulager sous une cure d'amaigrissement pour qu'il produit longtemps.

Retirer le gui
Le gui s'accroche sur les branches grâce aux suçoirs qui s'introduisent sous l'écorce. Le pommier s'épuise car le gui pompe la sève. Si les branches sont trop chargées, mieux vaut les couper.

Tailler l’arbre
Optez pour une taille douce qui préserve l’architecture de l’arbre. Observez les branches charpentières et coupez celles située à l’intérieur. Retirez le bois mort, les branches chancreuses et supprimez celles qui se croisent. Le soleil doit pénétrer partout.

Nettoyer les plaies
Après la taille, parez les plus grosses plaies, la cicatrise est nette et sans bavure. Mieux vaut s’y prendre en deux fois lorsqu’on coupe une grosse branche pour éviter les déchirures.

Brosser le tronc
Utilisez une brosse à chiendent pour retirer les lichens et mousses situés sur le tronc et les branches principales.

Du bicarbonate de soude contre les champignons
En prévention ou curatif, pulvérisez 5 g (1 cuillère à café) dans un litre d'eau de bicarbonate de soude. Bien qu'il s'agisse d'un produit naturel, il ne faut jamais dépasser la dose surtout sur les feuilles. Pour améliorer sa dispersion, versez 1 l d'eau chaude 1 cuillère à café de poudre + 3 cuillères d'huile de colza dont on peut rajouter une cuillère café de savon noir pour éliminer les parasites.

Blanchir les troncs
Cette opération empêche les mousses et lichens de se réinstaller, elle protège aussi le tronc des parasites. Le blanc arboricole est un produit 100 % naturel et prêt à l’emploi. Il s’applique au pinceau sur toute la surface du tronc en commençant par le haut jusqu’au départ des branches principales.

Nourrir ses racines
Apportez régulièrement du compost ou des engrais organiques « arbres fruitiers ». Surtout n'apportez jamais un engrais gazon car l'azote favorise le développement des maladies et des parasites

Retirer les fruits momifiés
Ce sont les pommes sèches atteintes par la moniliose qui restent accrochées sur l’arbre. Au début du printemps, elles risquent de contaminer les rameaux et par la suite faire pourrir les fruits.

Copyright 2010 imageVerte - hubertlejardinier.com